JoeyStarr évoque ses violences et son passage en prison

Chargement en cours
JoeyStarr, lors du photocall de la 40e cérémonie des César au Théâtre du Châtelet à Paris, le 20 février 2015.
JoeyStarr, lors du photocall de la 40e cérémonie des César au Théâtre du Châtelet à Paris, le 20 février 2015.
1/2
© BestImage, Borde - Jacovides
A lire aussi

Fabien Gallet

Depuis qu'il est devenu l'un des jurés de Nouvelle Star, JoeyStarr fait beaucoup parler de lui. Son caractère explosif et ses punchlines acérées y sont pour beaucoup. Un comportement qui lui a valu quelques démêlés avec la justice et notamment quelques séjours derrière les barreaux. Une expérience sur laquelle il est revenue sans fard dans Le Divan de Marc-Olivier Fogiel, ce mardi 31 mai 2016 sur France 3.

JoeyStarr n'y va jamais de main morte. En témoigne son dernier fait en date, sa fameuse gifle volée à Gilles Verdez, dans les coulisses de Nouvelle Star. Mais avant cela, le chanteur s'est illustré, pas forcément en bien, notamment pour outrage ou encore violences conjugales il y a quelques années. Un caractère incendiaire qu'assume l'ancien membre du groupe NTM. "Je pense que je suis en colère. C'est mon mode d'expression, a-t-il expliqué à l'animateur de France Télévisions. Sans que ce soit forcément vindicatif, ou autre, a-t-il ajouté. Il y a des cases, qui, enfant, n'ont pas été cochées. Donc je suis en demande".

En effet, JoeyStarr, alias Didier Morville, est revenu sur son enfance difficile auprès d'un père violent : "Nos discussions sont toujours à sens unique, elles s'achèvent par des gifles, la ceinture avec le bout en cuir puis en fer", s'est souvenu l'acteur de 48 ans avant d'expliquer avoir été séparé de sa mère alors qu'il n'avait que 5 ans : "Chaque 27 octobre, le jour de mon anniversaire, elle venait avec un cadeau, sachant que mon père allait lui sauter à la gorge. Elle venait sur le parking en essayant de trouver un voisin pour qu'il puisse me passer le cadeau sans que mon père soit au courant. Elle n'a jamais lâché. On lui a enlevé son fils", a-t-il raconté non sans émotion.

Sans repère, JoeyStarr a donc grandi dans un cadre qui a forgé le caractère qu'on lui connaît, mais qu'il s'efforce de maîtriser. "Honnêtement, j'essaie de pallier ça dans mon rapport avec les gens. J'ai ce moyen de communication avec les gens, cette texture dans ma personne qui passe par la colère. J'ai une colère constante qui est en moi", a-t-il avancé avant de revenir sur ses passages par la case prison : "Moi, ça n'a jamais été une médaille que d'être en prison".

Le chanteur a toutefois appris à trouver du positif derrière les barreaux. "Heureusement que la deuxième fois que j'y suis allé, je me suis mis dans une configuration écriture, album... Et d'un seul coup, écrire, c'est libertaire, ça suspend le temps. Tu commences à écrire il est 11h du matin, à 19h tu y es encore et tu as l'impression qu'il y a deux heures qui se sont écoulées", a-t-il conclu.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU