Johnny Hallyday détestait-il Garou ? Réponse !

Johnny Hallyday détestait-il Garou ? Réponse !
Garou lors de la conférence de presse du Téléthon 2014 à Paris, le 4 novembre 2014.

Fabien Gallet

Dans son livre "Pas né pour ça", Jean-Claude Camus révèle qu'entre l'Idole des jeunes et le chanteur à la voix rauque, les relations étaient tendues. Pourtant, Garou assure aujourd'hui le contraire.

Le célèbre producteur revient dans son livre paru en octobre 2017 sur sa collaboration avec Johnny Hallyday et multiplie les anecdotes, comme ce jour où le rockeur a refusé de chanter avec Garou au Parc des Princes. Nous somme alors en 2003 et la notoriété de celui qui a été découvert dans la comédie musicale Notre-Dame de Paris est de plus en plus importante. "Celui-ci remporte-t-il trop de succès ?", s'interroge Jean-Claude Camus. "Nous allons dîner après le spectacle dans un restaurant près de l'Étoile dont Johnny était propriétaire à l'époque", se remémore-t-il, avant de préciser qu'un membre de l'équipe lui annonce au dernier moment : "On ne veut plus de Garou demain." En effet, d'après le producteur, "Johnny ne voulait plus chanter avec" celui qu'il avait pourtant fait venir du Canada.

"Il était tellement sympathique et bienveillant"

Une anecdote qui, pour beaucoup, laisse penser qu'entre l'interprète d'Allumer le feu et Garou, le torchon a longtemps brûlé. C'était sans compter les récentes déclarations du chanteur québécois à Télé-Loisirs. Interrogé sur sa reprise du titre Ma Gueule enregistrée pour l'album "On a tous quelque chose de Johnny", il explique avoir eu "envie de reprendre un titre qui demande de la puissance, de la force, car c'est ce que représente Johnny". Et d'ajouter : "C'est là-dessus que l'on se ressemblait le plus."

Garou finit par confier toute l'admiration qu'il portait à l'icône rock disparue le 5 décembre 2017 : "Non seulement c'était un grand artiste et un grand chanteur, mais quand Johnny entrait dans une pièce, il en imposait. C'était désarçonnant mais il était tellement sympathique et bienveillant. Pour moi, c'était comme un père de musique." De quoi faire taire les mauvaises langues.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU