Johnny Hallyday : "Les attentats m'ont rendu malade"

Johnny Hallyday : "Les attentats m'ont rendu malade"
Johnny Hallyday
A lire aussi

Fabien Gallet

En pleine tournée avec son spectacle Rester Vivant Tour, Johnny Hallyday a fait face à l'actualité du mieux possible. Alors qu'il vient de sortir son cinquantième album, De l'amour, le chanteur s'est confié au journal Le Parisien, sur les récents événements qui ont touché la France ces derniers jours.

Les attentats du vendredi 13 novembre 2015 ont marqué de nombreux artistes. Johnny Hallyday en fait partie. Contraint d'annu­ler son concert du samedi 21 novembre à Bruxelles, pour des questions de sécurité, le rockeur ne compte pas lâcher son public pour autant. D'ailleurs, dès le lendemain des attaques, ce dernier assurait une date à Strasbourg. "Nous avons fait une minute de silence et dédié le concert aux disparus, confie-t-il au quotidien. Je sens pendant les shows que les gens ont besoin de se retrouver, de partager (...). Les gens ont plus que jamais besoin d'amour". Raison pour laquelle, ses prochains concerts sont maintenus.

Pourtant Johnny Hallyday ne le cache pas, il a profondément été affecté par ces événements. Dans l'interview accordée au Parisien, l'interprète explique avoir dû écourter le concert donné à Amneville, mardi 17 novembre, de quelques chansons après avoir "eu une chute de tension". "Le contrecoup de ce qui s'est passé vendredi 13 novembre, admet-t-il. Les attentats m'ont rendu malade. J'ai appris les événements en sortant de scène. J'ai ressenti un malaise. Le lendemain, j'ai commencé à ne pas être bien".

Mais pas question d'annuler ! "On a pris la décision de jouer quand même pour montrer à tous ces criminels qu'on ne les craint pas. Ils ne nous empêcheront pas de vivre", assure le rockeur de 72 ans. Et d'ajouter : "Si je n'étais pas chanteur, je prendrais une arme et j'irais les combattre. Ce qu'ils ont fait, c'est ignoble", s'indigne la star en deuil. "Des gens que je connaissais sont morts au Bataclan (...). Le malheur et la douleur des autres me touchent beaucoup. Cela peut arriver à tout le monde", déplore Johnny Hallyday, soulignant au passage le "courage" de ceux qui ont oeuvré pour la sécurité du pays.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU