Johnny Hallyday : son manager revient sur son combat contre le cancer

Johnny Hallyday : son manager revient sur son combat contre le cancer
Johnny Hallyday et son épouse Laeticia lors de la Pink Party d'Elyse Walker, à l'aéroport de Santa Monica, le 19 octobre 2013.

Émilie Nougué

Sébastien Farran, le dernier manager de Johnny Hallyday, a évoqué dans une longue interview accordée au JDD et parue ce 25 mars 2018, les derniers mois de la vie du Taulier.

Décédé le 5 décembre 2017 des suites d'un cancer du poumon, Johnny Hallyday "s'est battu comme un lion", a expliqué Sébastien Farran au Journal du Dimanche. Les six premiers mois qui ont suivi le diagnostic de sa maladie, il a fait tout son possible pour s'accrocher à la vie. "C'était incroyable : il ne perdait même pas ses cheveux. Il a fait la tournée des Vieilles Canailles (avec Eddy Mitchell et Jacques Dutronc, ndlr), personne n'y croyait. Il m'a dit : 'Si je ne le fais pas, je meurs'. C'était un surhomme, on a cru qu'il allait s'en sortir", se souvient son manager.

Johnny "ne voulait plus voir personne"

Le septième mois, le cancer a pris le dessus : "Il a perdu l'appétit. On le voyait maigrir : 6 kilos, puis 8, puis 10. On installe un lit dans son bureau. Johnny Hallyday est devenu un homme qui flotte dans son caleçon, qu'il faut aider à se lever pour aller aux toilettes - je le sais, je l'ai fait."

Très affaibli, le rockeur a alors pris la décision de ne "plus voir personne" mis à part "son coach sportif, Dana, et Karl, son chauffeur", mais aussi sa femme Laeticia et ses deux filles adoptives, Jade et Joy. Selon Sébastien Farran donc, ce n'est pas Laeticia Hallyday qui a empêché David Hallyday et Laura Smet d'approcher leur père à la fin de sa vie. "Ce n'est pas la sorcière que l'on décrit", a-t-il déclaré, évoquant une "campagne calomnieuse orchestrée pour démolir son image, sa réputation, et celle de son mari".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU