Julie Zenatti : victime d'un AVC lorsqu'elle était enceinte, elle témoigne

Julie Zenatti : victime d'un AVC lorsqu'elle était enceinte, elle témoigne
Julie Zenatti

Fabien Gallet

En 2010, Julie Zenatti, alors âgée de 29 ans, est enceinte. Mais cette année-là, elle est victime d'un accident vasculaire cérébral. Pour le magazine Paris Match, la chanteuse revient avec précision et émotion sur cet événement qui aurait pu tourner au drame et changer sa vie.

Pourtant tout commençait bien en cette journée de juillet 2010 : "J'ai tout pour être heureuse. J'attends mon premier enfant, je suis amoureuse, Benjamin et moi préparons notre voyage au Japon. Mais mon travail m'obsède..., se souvient Julie Zenatti. Je rejoins mon amoureux et des amis dans un café (...). Nous discutons voyage et prénom du bébé. D'un coup, je suis prise d'un mal de tête si violent que nous partons. Chez moi, je m'installe dans le noir et prends deux comprimés. Un quart d'heure plus tard, je souffre de plus en plus. Je suis confuse, mon corps est raide", témoigne celle qui a été révélée par la comédie musicale, Notre Dame de Paris, à 17 ans.

Face à cet état de santé inquiétant, Benjamin, son compagnon, contacte SOS Médecins. "Chaque mot, chaque geste résonnent dans ma tête comme des coups de marteau. On me fait une piqûre de morphine, on me transporte à l'hôpital Bichat. Dans le va-et-vient d'infirmières et de médecins, j'entends parler d'AVC, d'anévrisme..., se remémore la jeune femme. Ils me font deux ponctions lombaires et me perfusent".

Le verdict tombe. "J'ai 'du sang dans la tête'. Je suis terrifiée", confie Julie Zenatti. Ses premières pensées vont d'abord à son bébé qu'elle craint de perdre. "Je veux savoir si mon enfant va bien. J'ai la sensation que mon ventre est redevenu plat. Pourquoi les médecins parlent-ils d'opérer ? (...) L'anesthésiste me dit que le bébé dormira s'il y a une opération". Finalement, de bonnes nouvelles arrivent dans la soirée : "Après une artériographie, j'apprends que mon artère cérébrale est saine. Je ne saigne plus. Je découvre aussi qu'Ava s'était juste cachée ! Mon bébé va bien".

Une journée qui a "tout changé", pour l'artiste qui explique dans son témoignage vouloir désormais "vivre au rythme de (ses) envies. J'ai le devoir d'être heureuse. Grâce à cette seconde chance".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU