Julien Lepers réclame 3,4 millions d'euros aux prud'hommes

Julien Lepers réclame 3,4 millions d'euros aux prud'hommes
Julien Lepers au photocall de "Danse avec les stars - Saison 7" à Boulogne-Billancourt, le 28 septembre 2016.

Hélène Demarly

L'ancien présentateur star de France 3, viré de la chaîne en 2015, lui réclame plusieurs millions d'euros.

Jeudi 8 mars 2018, Julien Lepers était devant le conseil des prud'hommes de Paris pour plaider sa cause. L'ancien animateur de Questions pour un champion réclame près de 3,4 millions d'euros à son ancien employeur FremantleMedia, la société qui produit le jeu et qui l'avait évincé de France 3 fin 2015, après 28 ans de bons et loyaux services. Selon Le Parisien qui a assisté à la séance, Julien Lepers, payé à l'époque 40 000 euros par mois pour une semaine d'enregistrement, avance pour se défendre, un licenciement "sans cause réelle et sérieuse", ainsi qu'un "préjudice d'image et discrimination".

"Licenciement abusif"

Me Lambert, son avocat, a plaidé lors d'une audience de plus d'une heure, évoquant "une technique de cow-boy" utilisée par FremantleMedia, avant que l'avocat de la partie adverse estime que Julien Lepers était jugé comme "trop rapide, stressant, ringard et lourd", avançant une chute d'audience de 33% entre 2000 et 2003 et de 56% entre 2005 et 2015.

Des accusations qui ont eu le don d'agacer le principal intéressé qui s'est alors exclamé : "Les trois quarts des choses qui viennent d'être dites sont fausses. Je n'ai pas d'obligation d'audience (...). C'est un licenciement abusif en plein mois de février où l'on a attendu le lendemain de l'enregistrement de 42 émissions pour me dire que c'était fini. Je n'ai même pas pu dire au revoir aux 2,2 millions de téléspectateurs qui me regardaient. C'est du jamais-vu en France !"

Le verdict sera rendu le 5 avril prochain.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU