Kate Middleton et le prince William font part de leurs condoléances à la France

Kate Middleton et le prince William font part de leurs condoléances à la France
Kate Middleton et le prince William
A lire aussi

Fabien Gallet

À l'image de Felipe VI d'Espagne et son épouse Letizia, deux jours après les attaques terroristes qui ont touché la capitale française vendredi 13 novembre 2015, Kate Middleton et le Prince William se sont rendus à l'ambassade de France située à Londres, mardi 17 novembre, dans l'après-midi.

Un déplacement de grande importance pour le couple princier porteur d'un message fort et symbolique. Mari et femme en ont profité pour signer le livre de condoléances en hommage aux victimes. Le prince William a ainsi laissé le message suivant, écrit en anglais : "Pour toutes ces personnes qui sont mortes ou ont été blessées lors de ces attaques sans coeur à Paris et à tout le peuple français", avant de terminer, dans la langue de Molière : "Nos plus sincères condoléances". Sous ces quelques mots de soutien, les parents du prince George et de la princesse Charlotte ont apposé leurs signatures, ne faisant apparaître que leurs prénoms respectifs.

La duchesse de Cambrige et son mari ne sont toutefois pas les premiers à réagir aux dramatiques événements qui ont touché la France. Quelques heures plus tôt avant leur arrivée à l'ambassade, David Cameron, le Premier ministre britannique, avait fait le déplacement. "Le peuple britannique soutient le peuple français dans ces moments de choc, de tristesse et de deuil", avait-il écrit avant de conclure son message en français : "Nous sommes solidaires avec vous. Nous sommes tous ensemble".

De son côté, la reine Elizabeth II a elle aussi tenu a réagir via le compte Twitter de la monarchie britannique pour présenter au nom du royaume, ses "plus sincères condoléances (...) aux familles de ceux qui sont décédés et au peuple français".

Mardi 17 novembre 2015 au soir, lors du match de football opposant l'Angleterre à la France au stade de Wembley, le prince William a fait l'honneur de sa présence. Un moyen pour lui d'afficher sa "solidarité envers le peuple français", comme il l'expliquait via le compte Twitter, du Kensington Palace.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU