Kate Middleton seins nus : 100 000 euros de dommages et intérêts pour Closer

Kate Middleton seins nus : 100 000 euros de dommages et intérêts pour Closer
Kate Middleton au Trocadero à Paris, le 18 mars 2017.

Justine Fiordelli

Le verdict vient de tomber pour le magazine Closer qui avait publié en 2012 des photos de Kate Middleton seins nus. Si le couple royal britannique réclamait par voie d'avocat 1,5 million d'euros, le tribunal correctionnel de Nanterre a rendu sa décision.

Bilan ? La directrice de la rédaction et le directeur de la publication de Closer ont chacun été condamnés à la peine maximale de 45 000 euros d'amende, ce mardi 5 septembre 2017 comme l'indique l'AFP. La duchesse de Cambridge et son époux le prince William, deuxième dans l'ordre de succession au trône britannique, ont par ailleurs chacun obtenu plus de 50 000 euros de dommages et intérêts.

On ne touche pas à la famille royale

Il faut dire qu'à l'époque, la famille royale britannique avait été choquée par la publication, le 14 septembre 2012 dans le magazine Closer, de plusieurs clichés de Kate Middleton topless dans le Luberon, avec son mari. Elle n'avait d'ailleurs pas tardé à faire savoir son mécontentement. Dans une lettre écrite par le prince William, maître Jean Veil, avocat du couple, avait fait savoir qu'il dénonçait des faits "particulièrement douloureux", rappelant "le harcèlement à l'origine du décès de (sa) mère, Diana".

Le magazine people a donc été jugé pour atteinte à l'intimité de la vie privée ou complicité. Il aura fallu pas moins de cinq ans pour que la sentence soit rendue, un jour seulement après que le couple a annoncé attendre un troisième enfant.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU