L'élection Miss France 2018 dénoncera les violences faites aux femmes

L'élection Miss France 2018 dénoncera les violences faites aux femmes
Sylvie Tellier au défilé Etam printemps-été 2018, à Paris le 26 septembre 2017.
A lire aussi

Anthony Vincent

Pour sa 88e édition, la cérémonie pour élire la prochaine reine de beauté s'inspirera de son analogue péruvienne pour prendre à bras-le-corps l'actualité.

Miss France 2018 promet de mettre les petits plats dans les grands, et même les pieds dans le plat. Présidée par Jean-Paul Gaultier et Iris Mittenaere, l'élection se tiendra le 16 décembre à Châteauroux sous le signe de la fête. Inspirée par l'élection de Miss Pérou, où des candidates ont déclamé des chiffres clés sur les violences sexistes, Sylvie Tellier compte bien à son tour mettre la lumière sur ce problème de société.

"Dénoncer les violences faites aux femmes"

"L'élection de Miss France, c'est quand même trente jeunes femmes en direct à la télévision pendant trois heures, à une heure de grande écoute. C'est l'occasion de parler de la femme et de dénoncer les violences faites aux femmes qui sont encore beaucoup trop importantes en France aujourd'hui et dont on ne parle pas assez", a ainsi expliqué au Parisien le 16 novembre 2017 la directrice générale de la société Miss France.

Une avancée pour ce concours souvent taxé de sexiste. "J'ai souvent pas mal d'attaques de féministes qui me disent que Miss France est une atteinte à l'image de la femme. Cette année, Iris Mittenaere a gagné le concours de Miss Univers avec zéro chirurgie esthétique", ajoute-t-elle, fière d'avoir pu prouver "qu'une femme n'est pas obligée de passer sur la table d'un chirurgien pour gagner Miss Univers. Nous avons aussi réussi à montrer que les Miss France ne sont pas uniquement de belles jeunes femmes mais des personnes engagées, qui ont une personnalité, qui sont ambitieuses".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU