L'étrange phobie de Donald Trump

Chargement en cours
Donald Trump lors du Petit-déjeuner national de prière organisé à Washington, le 2 février 2017.
Donald Trump lors du Petit-déjeuner national de prière organisé à Washington, le 2 février 2017.
1/3
© Abaca, Pool

Hélène Garçon

Le 20 janvier 2017, il est devenu l'homme le plus puissant du monde en prenant possession de la Maison-Blanche. Bien qu'il soit le nouveau président des États-Unis, Donald Trump est cependant comme tout le monde : un être humain avec ses faiblesses et ses peurs, aussi surprenantes qu'elles puissent être.

Une semaine après la cérémonie d'investiture, Donald Trump recevait la Première Ministre britannique, Theresa May à la Maison-Blanche dans le cadre d'une visite officielle. Officielle ? Le doute a plané quelque temps après qu'une photo des deux politiques, prise à leur insu, a fait le tour de la sphère Internet. Sur ce cliché, Donald Trump apparaît main dans la main avec Theresa May, sous les colonnades de la Maison-Blanche. Tandis que certains imaginaient déjà les prémices d'une histoire d'amour, ou du moins, un signe de rapprochement entre les deux nations, la vérité n'a pas tardé à éclater, causant par la même occasion quelques déceptions.

Donald Trump serait climacophobe

Selon le Daily Mail, qui rapporte les propos d'une source proche du gouvernement américain, Donald Trump aurait pris la main de Theresa May afin que cette dernière l'aide à descendre les escaliers. Non par peur de chuter, mais pour l'aider à vaincre sa phobie. L'homme le plus puissant du monde souffrirait en effet de climacophobie, ou, autrement dit, d'une peur viscérale des escaliers. "Il déteste être en hauteur quand on peut voir le sol en bas et il déteste les germes", aurait ainsi révélé la source du Daily Mail, avant d'ajouter : "Son plus grand cauchemar est de tenir la rampe sale d'un escalier."

Si l'allégation venait à être confirmée, on peut imaginer quel calvaire vit Donald Trump depuis son installation à la Maison-Blanche, bâtisse truffée d'escaliers, lui qui est habitué aux ascenseurs étincelants de la Trump Tower. D'autant plus que son épouse Melania n'est pas là pour lui tenir la main, cette dernière ayant préféré rester vivre à New York avec leur fils Barron.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
12 commentaires - L'étrange phobie de Donald Trump
  • avatar
    mamilou7 -

    il se prend pour Howard Hugues ! il finira comme lui, cloîtré dans une maison où il ne touchera plus les poignées de porte ! faudrait qu'il aille faire un stage chez les boueux de New-York, il connaîtrait mieux son pays !

  • avatar
    annabelle50 -

    en tous cas,ces journalistes sont,eux,Trumpophobe.

  • avatar
    FildAriane -

    L'homme le puissant du monde...
    Une formule creuse et rebattue, mais en est-on si sur ?

  • avatar
    henri57 -

    ils ont abattu Kennedy lui mérite le même sort ce n'est qu'un futur tyran si on le laisse faire

  • avatar
    Craon -

    Trump est un étron humain pas un être humain

    avatar
    Bourguignoul -

    Bzz ! Bzz ! Un peu fumant, avec une mouche dessus ? Bzz ! Bzz !