Lady Di : les théories les plus folles sur sa mort

Lady Di : les théories les plus folles sur sa mort
Lady Di dans Hyde Park, à Londres, le 27 juin 1995.
A lire aussi

Hélène Garçon

Le 31 août 1997, Lady Di décédait dans un accident de voiture sous le pont de l'Alma, à Paris. Un drame qui, à l'instar de la vie de la princesse, continue d'être à l'origine de nombreuses élucubrations. Zoom sur les trois théories les plus folles entourant la mort de Lady Di.

Elle a été assassinée par la famille royale

Selon l'une de ces théories, la mort de la princesse de Galles n'aurait rien d'un accident. La famille royale, gênée par les révélations de Lady Di sur son ex-mari le prince Charles et par son idylle amoureuse avec Dodi Al-Fayed, aurait demandé aux renseignements britanniques de l'assassiner. Certains usagers de la route, présents ce soir-là, auraient aperçu une très vive lumière dans le tunnel. Un flash puissant qui aurait été utilisé par les services secrets pour aveugler le chauffeur de Lady Di.

Elle était enceinte quand elle est morte

Pour les partisans de la théorie du complot, Lady Di aurait été tuée car elle était enceinte de Dodi Al-Fayed. Une thèse notamment soutenue par le père du milliardaire qui avait alors engagé une action devant la justice, demandant l'ouverture d'une enquête. Cette dernière a été refermée en avril 2002 en concluant que l'accident était dû à l'état d'ébriété du chauffeur.

Elle aurait orchestré sa mort

Certains sont persuadés que Lady Di serait encore vivante et coulerait des jours paisibles avec son amant Dodi Al-Fayed, lequel serait donc encore en vie. Pourquoi les deux amants auraient-ils manigancé une telle supercherie ? Pour échapper à une pression médiatique devenue beaucoup trop pesante selon ceux qui soutiennent cette théorie, pour le moins abracadabrantesque !

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU