Laeticia Hallyday : Jade et Joy seraient victimes de racisme et d'insultes

Laeticia Hallyday : Jade et Joy seraient victimes de racisme et d'insultes
Laeticia Hallyday à la première de "Rules Don't Apply" à Los Angeles, le 10 novembre 2016.

Émilie Nougué

Alors que la bataille l'opposant à David Hallyday et à Laura Smet se poursuit, Laeticia Hallyday a décidé, via un long communiqué transmis aux médias par son avocat le 1er mars 2018, de mettre quelques points sur les "i". Elle évoque aussi le racisme dont sont victimes Jade et Joy, ses deux filles adoptives.

Non, Johnny Hallyday n'a pas été manipulé lorsqu'il a rédigé son testament. Non, il n'a pas non plus "déshérité" David Hallyday et Laura Smet au profit de Laeticia, un "terme mensonger" que cette dernière "réfute totalement". Voilà en somme ce qu'écrit l'avocat de la veuve du rockeur dans un communiqué de six paragraphes adressé à la presse. Il évoque également les cas de Jade et Joy, les filles adoptives de Johnny et Laeticia, qui se retrouvent malgré elles mêlées à cette guerre de succession.

Des suites judiciaires envisagées

On peut ainsi lire dans le communiqué : "Maître Ardavan Amir-Aslani condamne sans réserve les insultes à caractère raciste émises envers Jade et Joy, les enfants mineurs de Johnny Hallyday. Et exprime sa plus vive préoccupation face à la vague d'invectives et d'injures, notamment sur les réseaux sociaux. Il se réserve la possibilité d'y apporter les suites judiciaires appropriées."

Le week-end précédent déjà, David Hallyday s'était dit sur Instagram "outré" concernant les propos parfois violents adressés à ses "deux petites soeurs" de 13 et 9 ans par certains internautes. Sa mère Sylvie Vartan avait aussi réagi dans 19h le dimanche, sur France 2 : "C'est terrible, ces enfants, qu'est-ce qu'ils ont demandé ? Ils n'ont rien demandé. Ils sont innocents. On tue leur innocence."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU