Laeticia Hallyday : portrait de l'ange gardien de Johnny

Laeticia Hallyday : portrait de l'ange gardien de Johnny
Laetitia Hallyday au concours Miss France 2006 au Palais des Festivals, à Cannes le 3 décembre 2005.

Anthony Vincent

Depuis la mort de sa rock star de mari, elle se retrouve soudain projetée dans la lumière. Fille de la nuit, mannequin devenue infirmière de son père puis du Taulier, et mère courage : qui est vraiment la veuve de Johnny ?

Laeticia Boudou a grandi au Cap d'Agde, jusqu'au divorce traumatisant de ses parents quand elle a 10 ans qui l'amène à 13 à visiter son père parti à Miami. Ex-rugbyman devenu magnat de la nuit, anéanti par un chagrin d'amour, il trouve en sa fille une infirmière qui abandonne l'école pour se consacrer à lui. Au point de sombrer dans l'anorexie : "Quand il s'en est sorti, je ne savais plus quoi faire de moi. J'ai souhaité disparaître, je ne mangeais plus", confie ainsi Laeticia au Elle en 2009.

Double renaissance

Le 25 mars 1995, elle croise Johnny Hallyday, 52 ans, au creux de sa carrière, dans une boîte de son père. Et l'épouse l'année suivante, jour pour jour, à 21 ans. L'alcool et les infidélités du Taulier dans les années 2000 amènent Laeticia à prendre plus de pouvoir dans son couple. Après plusieurs fausses couches, elle le convainc d'adopter deux filles, et devient sa manageuse de l'ombre.

Quand Elle la sacre en couverture en décembre 2009, son mari frôle la mort suite à une opération. Elle l'aide alors à renaître en congédiant certains de ses collaborateurs, en rajeunissant son style par des collaborations avec Matthieu Chedid et Yodelice, et surtout son image à travers les réseaux sociaux, tout en feignant se contenter de la popote et d'associations caritatives. Devenue l'héritière et la gérante du patrimoine inestimable de Johnny Hallyday, avec la confiance du reste de la famille autrefois éclatée, la businesswoman de 42 ans s'impose aujourd'hui comme veuve nationale ultra-médiatisée.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU