Laetitia Milot a "souffert atrocement" pendant Danse avec les stars

Chargement en cours
Laetitia Milot, en marge du Festival du Livre de Nice, le 9 juin 2013.
Laetitia Milot, en marge du Festival du Livre de Nice, le 9 juin 2013.
1/2
© Abaca, Patrice Masante
A lire aussi

Fabien Gallet

Laetitia Milot se bat contre un mal qui la ronge, l'endométriose. La jolie comédienne de 35 ans qui s'apprête à sortir le 14 avril prochain un nouvel ouvrage intitulé, Le bébé, c'est pour quand ?, dans lequel elle dépeint son quotidien face à cette pathologie, revient une nouvelle fois sur son combat dans les pages du magazine Télé-Loisirs, à paraître le 04 avril prochain. Elle y révèle notamment avoir été handicapée par de terribles douleurs, lors de sa participation à Danse avec les stars, sur TF1, en 2013.

L'actrice qui incarne Mélanie dans Plus Belle la Vie n'a jamais caché souffrir d'endométriose, cette maladie qui réduit considérablement ses chances d'avoir un enfant et qui s'avère très douloureuse. L'actrice en a notamment fait les frais sur le plateau du concours de danse de TF1, ce qu'elle explique au magazine dont elle fait la couverture en ce début de mois d'avril.

En effet, en 2013, la comédienne se lance sur le parquet de la quatrième saison de Danse avec les stars face à Laurent Ournac, Laury Thilleman ou encore Alizée, pour neuf semaines de compétition. Neuf semaines durant lesquelles, épaulée par son partenaire Christophe Licata, elle a dû composer avec des maux intenses. "Il y a eu des moments où j'ai souffert atrocement, confie-t-elle. Je suis allée voir un médecin, qui m'a prescrit un traitement pour atténuer les douleurs".

Pourtant, à l'écran, la belle brune n'a rien laissé transparaître. Et pour cause, "à cette époque, révèle l'actrice, je n'avais pas encore dit que je souffrais d'endométriose, je voulais rester discrète". Mais Laetitia Milot s'est surpassée et bien lui en a fait puisqu'elle a finalement réussi à décrocher la troisième place du concours !

Malgré l'endométriose qui augmente chez elle les risques d'infertilité, Laetitia Milot n'a pas baissé les bras. Pourtant, elle a longtemps dû faire face aux questions des journalistes qui l'interrogeaient sur une éventuelle grossesse. "Cela amplifiait la douleur que je pouvais ressentir", explique celle qui aujourd'hui "garde l'espoir d'avoir un bébé". Pour cela, elle peut heureusement compter sur le soutien de son mari, Badri.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU