Laura Smet : son coup de gueule contre le "cirque" de la presse people

Laura Smet : son coup de gueule contre le "cirque" de la presse people
Laura Smet aux César à la salle Pleyel à Paris, le 2 mars 2018.

Fabien Gallet

Sur son compte Instagram, la fille aînée de Johnny Hallyday a mis les points sur les "i" après la parution des nouveaux numéros des magazines Paris Match et Gala sur lesquels elle s'affiche en Une.

Laura Smet est bien décidée à faire entendre sa voix. Alors que le clan Hallyday est actuellement en pleine bataille judiciaire pour régler la succession du Taulier - le premier verdict du tribunal de Nanterre est tombé vendredi 13 avril 2018 -, sa fille aînée doit aussi faire face à un autre problème : des propos la concernant dans la presse people. En effet, jeudi 19 avril 2018, via sa story Instagram, la comédienne n'a pas manqué de pointer du doigts deux magazines : Gala et Paris Match. Ces derniers lui ont en effet consacré leurs Unes avec les titres suivants : "Laura Smet, une victoire au goût amer" et "David et Laura prennent le large".

"Paris Match + Gala = La tête à toto"

Au delà du simple fait d'apparaître en couverture, ce qui semble ne pas passer pour Laura Smet, ce sont les propos présents dans les dossiers des deux magazines. Et pour cause, l'actrice de 34 ans ne s'est pour l'heure confiée à aucun titre de presse. "Je n'ai jamais fait d'interview pour Gala, Encore et encore on ne contrôle rien! La presse se permet de faire des articles sur vous sans vous demander", a-t-elle désespéré sur Instagram. Passablement énervée, elle a ajouté : "Paris Match + Gala = La tête à toto."

Laura Smet a également eu une pensée pour ses admirateurs et les fans de son défunt père. "Pardon pour ce cirque !", a ainsi précisé la soeur de David Hallyday avant de s'excuser à nouveau pour ce "dérangement".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU