Laurent Gerra rend hommage à son grand-père

Laurent Gerra rend hommage à son grand-père
Laurent Gerra

Fabien Gallet

Si on connaitLaurent Gerra humoriste et imitateur, on connait moins bien le Laurent Gerra écrivain. Pourtant, il vient de publier un livre personnel aux éditions Flammarion, intitulé Cette année, les pommes sont rouges, faisant référence aux messages codés adressés pendant la guerre par les résistants.

Et pour cause, c'est un recueil de mémoires, celles de son grand-père, Georges Gerra, que l'artiste a souhaité partager avec les lecteurs. Dans une interview accordée au magazine Gala, il déclare avoir décidé de se lancer dans ce projet suite à la mort de sa grand-mère, un an plus tôt. "Si elle avait été encore là, je n'aurais pas fait toutes ces recherches, confie-t-il. Je me suis pris au jeu de l'enquête, j'ai sillonné la France pour retrouver les descendants d'autres soldats ayant connu et accompagné mon grand-père pendant ses aventures".

Ce dernier, décédé en 1977, lui a en effet légué un cahier racontant ce qu'il avait vécu au cours du conflit : sa mobilisation sur le front, son engagement dans la Résistance ou encore ses années de captivité dans un camp de prisonniers. Des aventures qui ont passionné Laurent Gerra : "Lorsqu'on se met à fouiller dans le passé familial, cela brasse beaucoup de choses intimes, explique l'humoriste. J'ai perdu mon grand-père quand j'avais dix ans, mais j'ai des souvenirs très précis de lui. (Il) faisait rire tout le monde avec ses histoires..." Des aventures dont pourront désormais se délecter les lecteurs.

Avec cet ouvrage, Laurent Gerra explique qu'il est possible de mieux cerner sa propre personnalité. "Ma compagne m'a dit qu'après lecture, elle avait découvert des trucs sur moi, qu'elle avait compris d'où certains de mes traits de caractère venaient." Le fait est que le comédien a été largement influencé par son aïeul : "Sans mon grand-père, je n'aurais jamais fat ce métier. Il était président d'une fanfare, il adorait la musique et j'ai toujours vécu au milieu d'instruments. C'est aussi le premier à m'avoir fait monter sur scène (...). j'avais cinq ans", précise-t-il.

Plus de quarante ans après sa première scène, Laurent Gerra retrouvera celle de l'Olympia le 2 décembre 2015.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU