Laurent Ruquier défend Gilbert Rozon, accusé de viol : "Il n'a tué personne"

Laurent Ruquier défend Gilbert Rozon, accusé de viol : "Il n'a tué personne"
Laurent Ruquier au photocall de l'enregistrement de l'émission On n'est pas couché à la Villa Domergue lors du 70e Festival International du Film de Cannes, le 24 mai 2017.

Laetitia Reboulleau

Alors que Gilbert Rozon est toujours la cible de plusieurs femmes qui l'accusent d'agressions sexuelles, ce dernier peut compter sur Laurent Ruquier, toujours prêt à monter au créneau pour le défendre.

Le 18 octobre 2017, le producteur québécois était ciblé par des accusations d'agressions sexuelles. En tout, ce sont neuf femmes qui ont porté plainte contre lui en l'espace de quelques jours. À l'époque, Gilbert Rozon avait décidé de démissionner de ses fonctions dans différents organismes, même s'il avait tenu à démentir les propos de ses accusatrices, affirmant : "Je les réfute. Et j'espère qu'on vit toujours dans une société qui favorise, qui privilégie la présomption d'innocence."

Laurent Ruquier, toujours à ses côtés

Plusieurs mois après l'affaire, le producteur a reçu une nouvelle marque de soutien de son ami Laurent Ruquier, qui a expliqué dans les colonnes du Point pourquoi il continuerait coûte que coûte à soutenir Gilbert Rozon : "D'abord, un ami est un ami. Mais ensuite, Gilbert n'a tué personne, et à ma connaissance - j'attends que la justice prouve le contraire -, violé personne." Le tout en admettant cependant que le principal intéressé avait été, par le passé "un dragueur un peu lourd".

Cette nouvelle prise de parole vient confirmer les propos que l'animateur d'On n'est pas couché avait tenus il y a quelques mois à TV Mag. À l'époque, déjà, il soutenait celui qui "lui a mis le pied à l'étrier" et "fait de (lui) ce qu'(il) est aujourd'hui". Il affirmait alors : "Je trouve que l'on va un peu vite en besogne avec lui", appelant le public à la prudence, et rappelant le principe de la présomption d'innocence.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU