Laurent Ruquier tacle le journal de 13h de Jean-Pierre Pernaut

Laurent Ruquier tacle le journal de 13h de Jean-Pierre Pernaut
Laurent Ruquier lors de l'enregistrement d'On n'est pas couché à la Villa Domergue lors de la 70e édition du Festival de Cannes, le 24 mai 2017

Solène Filly

Lors d'un entretien au magazine Le Point pour la sortie de sa nouvelle comédie "Pourvu qu'il soit heureux" le 13 septembre 2018 au Théâtre Antoine à Paris, l'animateur a réitéré son antipathie pour le présentateur du journal de 13h de TF1.

Avec On n'est pas couché, Laurent Ruquier est habitué aux polémiques sur les réseaux sociaux. Mais heureusement, celles-ci ne l'atteignent pas : "J'ai compris que cela ne représentait pas la France. (Lors) de mon arrivée à RTL il y a quatre ans, je me serais pendu si j'avais su ce qu'on pouvait lire sur Twitter quand mon nom a été annoncé pour succéder à Philippe Bouvard." Car l'animateur a ses idées, y compris en matière de politique, qu'il n'a pas honte de partager : "Ce n'est pas parce qu'on a changé de statut qu'il faut changer d'idées. Quand je vote Mélenchon au premier tour, il est certain que je ne vote pas pour mes propres intérêts. On peut tout me reprocher sauf ça !".

"Des sentiments pas toujours nobles"

Et c'est justement ce qu'il reproche à Jean-Pierre Pernaut. En effet, au mois de juin dernier, il répondait au Parisien qui lui demandait qui pourrait remplacer le présentateur du 13h de TF1, "Florian Philippot", soit l'ancien bras-droit de Marine Le Pen. Au Point, ce 16 août, il est revenu sur cette critique : "Ce qui me gêne chez lui, c'est qu'il avance masqué sur le plan politique. J'ai toujours dit pour qui je votais, pas lui."

Et de conclure : "Pernaut présente un journal très populaire, mais bien plus orienté que le 20 Heures du TF1, et qui flatte des sentiments pas toujours nobles."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU