Leïla Bekhti : prête à fonder une famille

Leïla Bekhti : prête à fonder une famille
Leïla Bekhti.

Roxane Centola

Beaucoup sont sans doute passés à côté de cette histoire d'amour, discrète : cela fait en effet plusieurs années que la belle Leïla Bekhti vit le grand amour avec l'acteur Tahar Rahim. Les deux acteurs français se sont rencontrés sur le tournage de Un prophète, de Jacques Audiard. "Notre relation a commencé alors qu'on vivait tous les deux un moment difficile, marqué par la perte de proches. Et cela nous a définitivement soudés. J'ai vu qui il était dans l'adversité, je sais qui il est", explique Leïla Bekhti les yeux pétillants d'amour. En couverture de Psychologies Magazine, la jolie brune revient sur sa relation avec le héros du film Les Anarchistes, avec qui elle se sent prête de fonder une famille.

Cela fait plus de cinq ans que Leïla Bekhti et Tahar Rahim sont mariés. Malgré le temps qui passe, leur relation est toujours aussi forte : "J'aime vivre avec un homme dont j'admire autant le coeur que le talent. Bien sûr, parfois on se dispute, comme tous les couples, pour des trucs nuls ! Mais tant mieux ! C'est la preuve qu'on a passé ce cap où les disputes fragilisent. Moi, dans la vie, je ne prévois rien et je ne suis sûre de rien. Pourtant, je sais que cet homme-là sera le père de mes enfants".

Si elle n'est pas enceinte, à 31 ans, elle songe toutefois à fonder une famille : "Non (elle n'est pas enceinte, ndlr) ! Tu vois comme je fume ? Le pauvre bébé serait déjà étouffé. (...) J'en voudrais trois, moi aussi, parce qu'on est trois chez moi. J'ai tellement hâte ! Hâte de partager et de transmettre tout ce que l'on m'a transmis. Mais ça ne va pas être simple : mes parents ont mis la barre tellement haut !".Il faut dire que Leïla Bekhti a une image très positive de la famille, ayant grandi dans un foyer uni et heureux : "J'ai toujours vécu ma double culture comme une chance. (...) Je ne me suis jamais sentie coupée de l'une. J'ai remarqué que ceux qui se sentent tiraillés sont souvent ceux qui n'ont pas eu la chance de connaître leur pays d'origine. (...) Quand je suis née, ils avaient 6 et 7 ans (son frère et sa soeur, ndlr), ils ont pris soin de moi et m'ont tellement appris. S'ils sont très différents, ils ont en commun d'avoir un coeur immense". Bien entourée, il ne lui reste plus qu'à se lancer !

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU