Les Macron en vacances : entre ski et bain de foule

Les Macron en vacances : entre ski et bain de foule
Emmanuel et Brigitte Macron posent devant l'Élysée à Paris, le 14 mai 2017.

Fabien Gallet

Impossible pour le couple présidentiel de passer incognito à l'occasion de leurs vacances au ski à La Mongie. Que ce soit sur les pistes ou dans les rues de la station pyrénéenne, Emmanuel et Brigitte Macron ont prouvé qu'ils étaient disponibles et avenants.

La montagne, ça les gagne. C'est donc à La Mongie, dans les Pyrénées, que le Président et son épouse ont décidé de poser leur valises. Arrivés le 25 décembre dernier, le couple a vite repris ses marques dans cette station où Emmanuel Macron s'est déjà rendu à plusieurs reprises avec sa grand-mère, bien qu'il ait naturellement été suivi de près par les médias. Le magazine Closer dédie d'ailleurs la Une de son numéro du vendredi 28 décembre 2017 à ce court séjour.

Sobriété et naturel

On y apprend ainsi que Brigitte et Emmanuel Macron "ont payé 250 euros chaque nuitée" passée dans "la résidence Tourmalet", où "les appartements standards n'ont rien de luxueux". "Le couple présidentiel a pu profiter du sauna, de la piscine, du hammam ou encore de la table de ping-pong et du billard", assure néanmoins Closer. Une sobriété dont ont fait preuve les deux tourtereaux sur les pistes et dans les rues de La Mongie, se montrant chaleureux auprès des vacanciers qui n'ont pas manqué de sortir leurs smartphones pour prendre quelques selfies souvenirs.

"Ce sont deux personnes normales (...) très sympas (...). Ils avaient juste six gardes du corps avec eux", a ainsi confié un ado interrogé par BFMTV, mardi 26 décembre, tandis qu'un skieur a avoué qu'Emmanuel Macron avait un "très bon style" sur la neige. "À mon avis il en a encore sous la pédale et tant mieux parce que notre Président skie sans casque", a-t-il ajouté. Le couple devrait rentrer à l'Élysée ce vendredi, trois jours avant les voeux télévisés aux Français du 31 décembre.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU