Les proches de Flavie Flament remettent en cause son viol

Chargement en cours
Flavie Flament lors de la conférence de rentrée de RTL à Paris, le 8 septembre 2015.
Flavie Flament lors de la conférence de rentrée de RTL à Paris, le 8 septembre 2015.
1/2
© BestImage, Veeren

Fabien Gallet

Dans son autobiographie, "La consolation", parue mercredi 19 octobre 2016, Flavie Flament raconte avoir été violée à l'âge de 13 ans par un célèbre photographe. Une triste révélation que la mère et le frère de l'animatrice remettent cependant en cause.

"Il a aujourd'hui 83 ans. Je ne sais pas s'il regarde la télé, mais t'es un bel enculé. Connard va", lançait Thierry Ardisson sur le plateau de l'émission Salut Les Terriens ! sur C8, samedi 22 octobre 2016. Le tout en présence de son invitée Flavie Flament, laquelle était conviée à revenir sur le viol dont elle dit avoir été victime dans sa jeunesse. Si l'animatrice de 42 ans a choisi de ne pas dévoiler l'identité du photographe qu'elle surnommait son "bourreau" dans une interview accordée au JDD, l'Homme en noir, lui, n'hésitait pas à le divulguer − en partie toutefois puisque la production avait ajouté un bip sur ses propos. Très vite, notamment sur les réseaux sociaux, le rapprochement avec l'artiste britannique David Hamilton était fait.

Mais ces accusations ont laissé perplexes certains proches de Flavie Flament. C'est d'abord sa propre mère, avec qui elle a coupé les ponts, qui s'est exprimée sur le sujet. Il faut dire que l'animatrice de RTL avouait en vouloir à ses parents. "Je pense qu'il y a des parents qui n'ont pas l'instinct de protection de leur enfant", confiait-elle dans l'émission Sept à huit sur TF1, le 16 octobre dernier avant de préciser dans les colonnes du magazine Elle : "Les bras de ma mère, de mon père m'ont terriblement manqué."

Selon sa famille, Flavie Flament "ne va pas bien"

Face à de tels propos, sa maman Catherine est sortie de son silence. "J'espère que ma fille trouvera un bon médecin qui lui donnera le bon traitement. Ma famille, mes amis pensent tous la même chose", a-t-elle récemment expliqué au magazine Closer. De son côté, Olivier Lecanu, le frère de l'auteure de "La consolation" est convaincu qu'il y a un "décalage entre la réalité et les écrits" de sa soeur, ce qu'il a fait savoir dans une interview accordée au magazine Gala, en kiosque le 26 octobre 2016.

"Contrairement à ce qu'elle dit, tout cela ne lui est pas revenu subitement, on en parle dans la famille depuis longtemps. On savait qu'il s'était passé quelque chose", a-t-il révélé avant de poursuivre : "Elle évoque aujourd'­hui un viol. À l'époque, Flavie s'est plainte de gestes déplacés à ma mère et mes parents ont aussitôt interrompu les séances chez ce photographe. Mon père et ma mère auraient été avertis de ce qu'elle raconte dans son livre, ils auraient réagi plus fermement, évidemment."

Selon Olivier Lecanu, les accusations de l'ex-star du PAF, qu'elles concernent le viol ou le rôle de ses parents, sont donc inexactes. "C'est pour nous totalement hallucinant ! Elle entremêle des faits réels et des passages complètement romancés." Et de poursuivre : "Il y a encore cinq ans, Flavie assurait à mon père et à ma mère qu'ils étaient des parents formidables." C'est donc l'incompréhension qui règne chez les proches de l'animatrice. "Je ne sais pas si ma soeur suit un traitement, mais à l'évidence, elle ne va pas bien", a conclu son frère, avant de finir par dire que l'ex-femme de Benjamin Castaldi serait "certainement une bonne cliente pour les psys".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU