Lionel Richie : "Quelque chose qui ne tour­nait pas rond chez Michael Jackson"

Lionel Richie : "Quelque chose qui ne tour­nait pas rond chez Michael Jackson"
Lionel Richie

Camille Inglebert

Ami proche de Michael Jackson, Lionel Richie révèle qu'il connaissait ses démons et qu'il a toujours essayé de l'aider. "À chaque fois que je le voyais, je voulais l'ai­der, a-t-il déclaré à des journalistes du magazine Event. Il y avait quelque chose qui ne tour­nait pas rond chez Michael". Le chanteur se souvient d'ailleurs de certains mots de son ami, qui résonnent aujourd'hui différemment après l'overdose médicamenteuse qui a conduit à son décès le 25 juin 2009 : "Dès qu'on se voyait avec Michael, on se disait toujours fière­ment : ''Moi, la drogue... JAMAIS !' Et il en est mort..."

Le chanteur n'hésite pas à pointer du doigt la vie à Hollywood, qui n'a pas amélioré le mal-être de son ami défunt : "À Des Moines, dans l'Il­li­nois, Michael se serait vite fait enfer­mer ! Mais à Holly­wood, tout est normal. Si vous voulez embau­cher une nounou pour votre chim­panzé et vos girafes, on ne vous regar­dera jamais de travers".

Lionel Richie a assisté à la déchéance de son ami : il assure même que Michael Jackson n'aurait pas été capable d'assurer la série de cinquante concerts qu'il devrait effectuer au cours de l'été 2009. "La dernière fois que j'ai vu Michael, c'était envi­ron une semaine avant son décès. Il était vrai­ment très maigre, pas vrai­ment en bonne santé, inca­pable de faire cette tour­née", avoue-t-il.

Le chanteur, en pleine tournée, rend toutefois hommage à son ami tous les soirs sur scène : en guise de rappel, il reprend le morceau We Are The World, une chanson qu'il a écrite avec son "cher ami Michael Jackson" comme il l'a déclaré sur la scène du Zénith de Paris le 29 mars dernier.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.