Marina Carrère d'Encausse revient sur l'accident qui a failli lui coûter la vie

Marina Carrère d'Encausse revient sur l'accident qui a failli lui coûter la vie

Marina Carrère d'Encausse

A lire aussi

Fabien Gallet

Invitée de Michel Drucker dans Vivement Dimanche sur France 2, le 22 novembre 2015, Marina Carrère d'Encausse a évoqué le terrible accident dont elle a été victime il y a une trentaine d'années. Un événement qui restera gravé à jamais dans l'esprit de l'animatrice que l'on retrouve sur le Magazine de la santé sur France 5, avec Michel Cymes.

Marina Carrère d'Encausse a 24 ans lorsqu'elle passe à deux doigts de la mort. Après un accident, le radiateur de sa voiture explose sous ses pieds, laissant de graves séquelles dont une brûlure. Alors interne en médecine, elle est consciente que son état est critique et qu'elle risque de mourir. "Ma brûlure était encore le moindre mal car elle ne mettait pas ma vie en jeu (...)Mais j'ai surtout eu une hémorragie interne, une péritonite, je me suis éclatée absolument tout dans l'abdomen", détaille-t-elle.

Au delà de la douleur, c'est "la peur panique de mourir" qui ne cesse de la ronger alors qu'elle est prise en charge par les secours. "Ce qui a d'incroyable, c'est que cela a duré longtemps, parce qu'il faisait très mauvais et que l'hélicoptère n'a pas pu se poser, se sonvient l'animatrice. J'ai passé six heures à dire 'Je ne vais pas mourir'. Et pendant six heures (les pompiers) m'ont dit : 'Vous êtes médecin, vous savez ce que c'est' (...). J'ai essayé de tenir et au bout de tout ce temps de six heures, ma mère est arrivée - Elle n'était pas en France - Et je lui ai dit : 'Maman je ne vais pas mourir ?' Et elle m'a dit : 'Non tu ne vas pas mourir'. Alors j'ai lâché prise et que je suis tombée dans le coma", raconte Marina Carrère d'Encausse, encore émue avant de poursuivre : "Six heures à se dire que l'on va mourir, ça vous marque à vie, en bien comme en mal (...) et ça laisse des grandes failles".

Hospitalisée pendant plusieurs mois, elle estime aujourd'hui que cet accident lui a permis d'avoir un autre regard sur la médecine. "On apprend ce que l'on doit dire aux patients, comment il faut se comporter ... On apprend le respect, la pudeur (et) que le patient est beaucoup plus essentiel que le médecin", conclut-elle.

 
26 commentaires - Marina Carrère d'Encausse revient sur l'accident qui a failli lui coûter la vie
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]