Marion Bartoli : pourquoi elle déteste son ex

Marion Bartoli : pourquoi elle déteste son ex

Marion Bartoli lors du dîner des champions du tournoi de Wimbledon à Londres, le 16 juillet 2017.

A lire aussi

Fabien Gallet

Elle revient de loin, mais elle revient. L'ex-tenniswoman fera son grand retour sur les courts de tennis en mars 2018. À cette occasion, Marion Bartoli est revenue sur les dessous de sa maladie avec le journal L'Équipe.

Son retour prochain sonne comme le point final d'une période peu réjouissante de sa vie. En 2016, Marion Bartoli a effectivement fait face à des problèmes de santé : un virus qui l'a contrainte à se faire hospitaliser. Mais la source de ces moments difficiles n'est autre qu'une relation amoureuse destructrice, ce que révèle la jeune femme de 33 ans dans une interview accordée au journal L'Équipe ce lundi 8 janvier. "J'ai beaucoup maigri avant le virus en raison de mon ex qui m'a fait vivre une vie d'enfer. C'était vraiment un conn*rd absolu", a-t-elle ainsi confié.

"Je me suis laissée détruire"

Rencontré en mai 2014 soit moins d'un an après l'annonce de sa retraite, ce compagnon a multiplié les piques à l'égard de Marion Bartoli. "Tous les jours, il me disait que j'étais grosse. Tous les jours. Il voyait une fille mince dans la rue, il me disait : 'Tu as vu comme elle est mince et belle'", s'est-elle remémorée précisant que cette situation ne l'a "pas aidée". Et d'ajouter : "Je me suis laissée détruire, avaler par quelqu'un et je ne pensais pas que c'était possible. J'ai perdu beaucoup de poids, j'étais faible et j'ai chopé un truc en Inde qui m'a achevée."

Heureusement, la sportive qui a remporté le tournoi de Wimbledon en 2013 et frôlé la mort trois ans plus tard, est aujourd'hui plus en forme et motivée que jamais. "Je peux arriver à me relever", a assuré celle qui fera son retour officiel à la compétition à Miami, le 21 mars prochain, avant de conclure : "J'ai besoin de me prouver que je suis en vie."

 
121 commentaires - Marion Bartoli : pourquoi elle déteste son ex
  • avatar
    hankook -

    même avec ses kilos je l ai toujours trouvé pas mal la marion ,mais comme c est une sportive c était des kilos de muscles son ex est un co surement encore un de ces mecs qu ont appelles pervers narcissique qui se croie intelligent et qui en faite sont cons comme des valises

  • avatar
    Jean-Louis1 -

    Pour se débarrasser d'un individu nocif, il suffit de s'en écarter.....
    Les nanas sont quelquefois compliquées dans leur tête ....

  • avatar
    kikibibi -

    moi aussi je vis avec un bipolaire qui me détruit et tout le monde s'en fout!
    pire je n'ose pas en parler, la Police me raccroche au nez "je suis folle", les médecins psy le trouvent "charmant", (bipolaire) et les amis prudents, se sont tous tirés!!!

    avatar
    dogrest -

    Pourquoi ne partez vous pas? Qui vous oblige à rester?

  • avatar
    LE_BISON -

    Bravo, Marion. Il n'est jamais facile d'arriver à se débarrasser d'individus nocifs. Aujourd'hui, c'est fait. Puissiez-vous réussir dans votre nouvelle entreprise et revenir au premier plan. Ce ne sera pas facile mais, vous avez ce courage que seuls les champions ont et qui fait que tout peut être possible.

  • avatar
    patcoy -

    on va peut être savoir quel virus elle a eu ?! quelle daube cette histoire de merde

    avatar
    Pierre65 -

    J'ai eu un collègue qui avait eu un virus semblable (et rarissime) : plus d'un an d'hôpital, chaise roulante, etc. Et puis un jour, il a repris le boulot, à peine amaigri.

  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]