Marion Bartoli : "J'ai un virus que mon corps combat"

Chargement en cours
Marion Bartoli assiste aux internationaux de France de tennis à Roland Garros à Paris, le 4 juin 2016.
Marion Bartoli assiste aux internationaux de France de tennis à Roland Garros à Paris, le 4 juin 2016.
1/2
© BestImage, Dominique Jacovides

Fabien Gallet

Depuis quelques mois, Marion Bartoli inquiète ses fans à cause de son poids. Avec pas moins d'une vingtaine de kilos perdus, l'ex-championne de tennis fait l'objet des rumeurs les plus folles. Pour faire taire les mauvaises langues, la jeune femme de 31 ans, a tenu à s'expliquer dans les pages du magazine Paris Match, en kiosque jeudi 7 juillet 2016.

Alors que le fameux tournoi de Wimbledon fait rage, une tenniswoman ne fait pas partie de l'aventure. Si elle commente les matchs de l'événement londonien, Marion Bartoli a été écartée du double femmes du tournoi senior pour des "raisons médicales", ce qu'a fait savoir The Times. Pourtant, l'ancienne sportive, ex-numéro 7 mondiale en 2012, a affirmé à plusieurs reprises se sentir bien dans son corps et avoir perdu du poids grâce à la musculation, au pilâtes ou encore au yoga.

Pourtant, dans sa récente interview accordée à Paris Match, cette dernière donne les vraies raisons de sa nouvelle silhouette plus qu'affinée. En réalité, Marion Bartoli est malade. Après des analyses de sang, le verdict est tombé : "C'était prévisible, annonce-t-elle. J'ai un virus que mon corps combat. C'est la raison pour laquelle il ne me laisse rien manger."

Si au départ, la championne explique avoir "perdu (ses) premiers kilos" après avoir "recommencé le fitness" dans l'optique de participer à un "marathon de ski de fond", elle avoue avoir également changé son mode d'alimentation et vivre avec "400 calories par jour", le tout "sans gluten, sans sucre, sans produits laitiers (et) sans matières grasses." Un régime alimentaire qui n'est pas sans risque, même si ces kilos en moins ne l'empêchent pas de se sentir "super bien" ! "Si je n'étais pas en pleine forme, je ne pourrais pas faire tous les voyages auxquels m'oblige mon travail", estime d'ailleurs celle qui s'est lancée avec succès dans la mode, sa nouvelle passion.

Toutefois, consciente que sa perte de poids puisse inquiéter, et à la vue de ses récents résultats d'analyse pour le peu alarmants, Marion Bartoli ne souhaite pas prendre de risque. "Je vais devoir entrer en clinique, en Italie, à la fin de Wimbledon. Mais ce qui est incroyable, poursuit-elle, c'est que j'arrive quand même à faire mes journées en me nourrissant de rien." Et de conclure : "Cette hospitalisation sera une bonne expérience. Même si j'ai hâte que cela se termine, car ce n'est pas drôle à vivre." On ne peut que la comprendre.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
7 commentaires - Marion Bartoli : "J'ai un virus que mon corps combat"
  • avatar
    radical13 -

    vivre avec 400 calories/ jour, virus ou pas c'est sur que vous perdez du poids et pas que de la graisse.

  • avatar
    emefa12 -

    Il existe ainsi des personnes qui ont une maladie orpheline ou inconnue et que la Médecine n'arrive pas à soigner. Sans réponse médicale, il faut une grande force de caractère pour se battre ! Courage Petite !

  • avatar
    Bully1 -

    Allez courage , petit corps , bats toi , on est avec toi !


    cqfod

  • avatar
    LABU -

    Malgré toutes les critiques que je pourrais exprimer contre son attitude à chaque fois que lis, j'espère qu'elle trouvera l'aide indispensable qui s'impose pour remonter.

  • avatar
    LABU -

    Stopper ces articles et déclarations avant que sa soi disant réussite aux yeux de certains crétains devienne un exemple pour des gamines naives

    avatar
    emefa12 -

    Elle est malade suite à un virus inconnu que l'on essaye de soigner cela n'a rien à voir avec l'anorexie !