Michel Delpech : les confidences de son médecin sur son long combat

Michel Delpech : les confidences de son médecin sur son long combat
Michel Delpech
A lire aussi

Fabien Gallet

C'est une disparition qui a secoué le monde de la musique et le public français. Michel Delpech s'est éteint le 2 janvier 2016 à l'âge de 69 ans, emporté par un cancer de la gorge. Nombreux ont été les hommages rendus au chanteur ces derniers jours et un aspect de sa personnalité a souvent été mis en lumière : son courage. C'est ce qu'a également fait remarquer son médecin, le professeur Claude Maylin, dans une interview accordée à Télé Star, en kiosque le lundi 11 janvier.

Depuis 2013, Michel Delpech vivait avec le cancer. C'est ce qu'explique le cancérologue chargé de son cas, dans les pages du magazine. Ce dernier revient sur les épreuves qu'a endurées l'interprète de Chez Laurette ces dernières années. "Je suis tenu par le secret médical, mais sans vouloir le trahir, je peux vous dire que son traitement a duré trois ans", confie le spécialiste, avant de préciser que le chanteur "a passé deux années à l'hôpital Saint-Louis (à Paris, ndlr)". "Nous lui avons fait de la chimiothérapie et de la radiothérapie, dans un premier temps, pour soigner son cancer de la langue", ajoute-t-il. Un traitement qui avait "bien fonctionné". "Malheureusement, poursuit Claude Maylin, début 2015, il a fait une récidive au niveau de la gorge. Il était au-delà de toutes ressources à visée curative. Il a été placé en soins palliatifs durant un an à la clinique du Pont-de-Sèvres".

Malgré la lourdeur des soins reçus, Michel Delpech s'est révélé "très coopératif" et "très courageux", ce que soulignaient d'ailleurs ses proches, à commencer par Michel Drucker. "On a pu lui faire un traitement médical qui lui a permis de vivre trois ans", se félicite le docteur. Mais cela n'aura hélas pas été suffisant pour le tirer définitivement d'affaire. "Les trois derniers jours de sa fin de vie, poursuit Claude Maylin, le chanteur "les a passés à l'hôpital de Puteaux". Un changement d'établissement médical qui s'explique par le fait que son "état s'était consi­dé­ra­ble­ment aggravé". "Mais il s'est battu jusqu'au bout, précise le médecin. Dans son cas, il fallait trouver un point d'équilibre pour lutter contre la douleur. Mais, pour des raisons psychologiques, on a préféré le mettre dans un institut spécialisé dans la fin de vie, à l'hôpital de Puteaux".

Michel Delpech y a rendu son dernier souffle, près de ses proches. "Les trois derniers jours, il s'exprimait difficilement. Sa famille, son épouse et ses enfants étaient près de lui. Il fallait le laisser partir dans la discrétion et la sérénité. Voir quelqu'un mourir, ce n'est pas un spectacle", confie Claude Maylin avant d'ajouter que le chanteur était "un homme discret" souhaitant que "sa carrière continue au-delà de sa mort". "D'un point de vue personnel, conclut-il, je pense qu'elle ne fait que commencer. Il laisse son patrimoine à la chanson française".

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
2 commentaires - Michel Delpech : les confidences de son médecin sur son long combat
  • avatar
    leyankee83 -

    Michel Delpech, j'aimais ses chansons, ses interprétations. Qu'il eut été courageux combatif je n'en doute pas. Mais doit on pour autant par respect pour lui et ses proches rentre plus dans le détail ? Epier et étaler jusqu'à ce point, je ne suis pas d'accord cela concerne ses proches, sa famille pas son public et je doute que de son vivant, il aurait apprécié.

    avatar
    lolo91 -

    Entièrement d'accord

  • avatar
    BebeYane -

    Michel Delpech était un homme gentil et humble, qui s'est battu contre cette terrible maladie . C' était un vrai chanteur. Qu'il repose en paix !!!

    avatar
    jujuplessis -

    je suis d'accord partez en paix et merci pour vos chansons