Michel Drucker, le jour où il a dragué un Brésilien qu'il croyait être une femme

Michel Drucker, le jour où il a dragué un Brésilien qu'il croyait être une femme
Michel Drucker présente son spectacle "Seul...avec vous" à Aix-en-Provence, le 13 juin 2015.

Hélène Garçon

Alors qu'il recevait Cristina Cordula sur le plateau de Vivement la télé, dimanche 18 juin 2017, Michel Drucker a partagé une anecdote pour le moins croustillante sur l'un de ses souvenirs liés au Brésil.

Quelques jours après s'être mariée à Capri avec son compagnon, Frédéric Cassin, la plus française des Brésiliennes était l'invitée de Michel Drucker dans son émission Vivement la télé pour parler de son programme à elle, Les Reines du Shopping. Au détour de l'interview, axée en grande partie sur le Brésil, l'animateur de 74 ans a fait part de son premier souvenir lié au plus grand pays d'Amérique latine. Lequel ne concerne pas le football, bien que le présentateur soit un grand fan du ballon rond, mais plutôt la gente féminine. Quoique...

Comme il le raconte, le premier contact que Michel Drucker a eu avec le pays natal de Cristina Cordula remonte à l'époque du Podium d'Europe 1, qu'il animait, avec Thierry Le Luron en vedette. Alors qu'une troupe de danseuses brésiliennes avait été engagée pour une tournée, l'une d'elle avait semble-t-il flashé sur le présentateur.

"Il m'a ouvert des horizons"

"Au bout de huit jours, Thierry me dit : 'tu pourrais dire bonjour aux danseuses brésiliennes parce qu'il y en a une qui te regarde vraiment beaucoup, et tu as la cote avec elle'", explique ainsi Michel Drucker. Avant de raconter qu'il a fini par prendre son courage à deux mains et entamer une conversation avec la jeune femme en question, lui lançant un "como se llama" - "comment tu t'appelles", en espagnol (sic). "Diego", a alors répondu l'intéressé, qui s'est effectivement avéré être un homme. "Il m'a ouvert des horizons", conclut l'animateur, devant un public et une invitée hilares.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU