Michel Galabru : "La vie commence à ne plus m'intéresser"

Michel Galabru : "La vie commence à ne plus m'intéresser"
Michel Galabru

Fabien Gallet

Actuellement sur les planches du Théâtre Montmartre dans Le Cancre, à Paris, Michel Galabru ne semble pas avoir le moral pour autant. Le comédien qui s'apprête à fêter son 93ème anniversaire est en effet contraint de vivre esseulé, suite au récent décès de son épouse, Claude, décédée "dans des circonstances atroces, des suites de la maladie de Parkinson". Une disparition qui a profondément affecté l'interprète de l'adjudant Gerber dans LeGendarme de Saint-Tropez.

Déjà, il y a quelques jours, il faisait part de son isolement, de sa fin de carrière, de sa maigre retraite et de sa conception de la vieillesse au micro de Marc-Olivier Fogiel, sur RTL. "Je frôle les 93 ans, c'est la mort à brève échéance. Vous avez vu dans quel état sont les cente­naires ? Vous les avez vus marcher ? Est-ce qu'il ne vaut pas mieux s'ar­rê­ter dans ces cas-là ?", a-t-il raconté.

Si ces propos ont pu étonner, Michel Galabru poursuit aujourd'hui son questionnement dans les colonnes du journal Libération. L'homme qui a joué dans plus de 200 films évoque en effet sa propre fin de vie qu'il juge "plus très loin". "La vie commence à ne plus m'intéresser, j'ai d'ailleurs songé quelques fois à me supprimer, n'y renonçant que faute de courage", a-t-il confié au journaliste Gilles Renault, auteur d'un portrait saisissant de l'artiste paru dans le Libération, ce lundi 28 septembre.

À cause de ces épreuves de la vie, l'homme ne semble plus vouloir se battre et remet en cause son propre cran. Il raconte : "(C'est) un peu comme pour le reste, moi qui ne suis qu'un lamentable velléitaire, capable de rester des heures à rêvasser ou méditer, assis sans rien faire, repoussant toujours les choses à faire au dernier moment".

Malgré ce coup de blues que l'on espère passager, Michel Galabru ne manquera pas de faire rire son public. On le retrouve actuellement sur les planches du Théâtre Montmartre, à Paris, dans Le Cancre, un one-man-show à découvrir jusqu'au 30 décembre prochain.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU