Michel Leeb est "claustrophobe et hypocondriaque" depuis la mort de sa mère

Michel Leeb est "claustrophobe et hypocondriaque" depuis la mort de sa mère
Michel Leeb à l'avant-première de "Daddy Cool" au cinéma UGC Ciné Cité Bercy à Paris, le 27 octobre 2017.

Fabien Gallet

Invité sur le plateau de l'émission Salut Les Terriens, samedi 4 novembre 2017, à l'occasion de la tournée spéciale 40 ans de son spectacle de music-hall, Michel Leeb s'est confié sur les liens qu'il entretenait avec ses parents.

En interview, difficile de résister à Thierry Ardisson. Michel Leeb n'a donc pas échappé aux questions de l'animateur de l'émission Salut les Terriens diffusée sur C8. L'humoriste de 70 ans a ainsi été amené à parler de ses parents. Il s'est notamment souvenu d'un soir où, de passage à l'Olympia, il avait invité son père avec qui il était brouillé depuis 25 ans. "Il accepte et vient (...). Le spectacle commence et mon père (...) est sorti pendant le spectacle pour aller dans un petit bar situé dans les coulisses de l'Olympia", s'est-il remémoré avant de poursuivre : "Il s'est sifflé une petite bouteille de vin blanc et en revenant dans la salle il s'est trompé de porte et est arrivé sur scène."

"J'étais très attaché à ma mère"

Mais c'est surtout la disparition de sa mère, Mafalda, qui a profondément bouleversé l'artiste. Au point de laisser chez lui des séquelles considérables au niveau de sa santé. "Depuis que ma maman a disparu, je suis claustrophobe et hypocondriaque. Je le suis devenu pratiquement du jour au lendemain", a confié Michel Leeb.

Un lot de symptômes que l'humoriste juge "très emmerdant, surtout pour l'entourage". Et le père de famille de trois enfants nés de ses amours avec son épouse, Béatrice, d'expliquer avec émotion : "Ça doit venir du fait que j'étais très attaché à ma mère."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU