Michèle Bernier revient sur le suicide de sa maman

Chargement en cours
Michèle Bernier assiste au défilé organisé au profit de l'association Meghanora au Salon des Miroirs à Paris, le 20 février 2016.
Michèle Bernier assiste au défilé organisé au profit de l'association Meghanora au Salon des Miroirs à Paris, le 20 février 2016.
1/2
© Abaca, CVS
A lire aussi

Fabien Gallet

Michèle Bernier et sa fille, Charlotte Gaccio sont partout. Après leurs passages sur les plateaux de Touche pas à mon poste sur D8 et de Action ou Vérité sur TF1, mère et fille sont venues se confier dans l'émission de France 2, Thé ou Café, samedi 19 mars, pour présenter la pièce Je t'ai laissé un mot sur le frigo, dans laquelle elles se donnent la réplique. Face à Catherine Ceylac, Michèle Bernier a évoqué avec émotion les liens qu'elle entretenait avec sa mère, Odile Vaudelle, disparue en 1985.

Si souvent les questions des journalistes et autres animateurs se révèlent légères et teintées d'humour, parfois les sujets abordés sont bien plus sérieux et intimes. Interrogées sur la relation mère-fille qu'elles entretiennent, Michèle Bernier et Char­lotte Gaccio, n'ont pas éludé le sujet, loin de là, mais l'actrice vue dans la série La Stagiaire sur France 3, en début d'année, est revenue sur ses liens avec sa propre mère, aujourd'hui disparue. Une douleur qui reste intense. "C'est un sujet douloureux, elle s'est suicidée, elle avait 51 ans... Je ne suis pas quelqu'un qui raconte beaucoup... C'est difficile pour moi...", a-t-elle expliqué.

Il faut dire qu'avec cette dernière, les liens étaient très forts. "C'était une femme tellement aimante, a ajouté la comédienne. Souvent je me dit que j'ai un peu la même relation avec Charlotte... Quelque chose de déterminé, qui ne s'invente pas, qui est là et qui se crée tout seul, qui n'a pas besoin d'artifice. On était très proches avec ma mère", a-t-elle précisé.

De sa mère, Michèle Bernier garde le souvenir d'une femme pleine de joie, ce qui, de son propre aveu, peu paraître surprenant compte tenu des circonstances de son décès. "C'était une belle personne, elle était magnifique. Elle était d'une gentillesse... Elle avait un rire merveilleux ma mère, a fait savoir l'humoriste de 59 ans. Elle m'a donné sa bonne humeur". Et d'ajouter : "Ça a l'air paradoxal par rapport à quelqu'un qui se donne la mort mais elle était d'un rire absolu. Et avec moi, toujours dans un amour... Je ne peux pas vous expliquer", a-t-elle confié à Catherine Ceylac, non sans émotion.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU