Mort de Marie Trintignant : François Cluzet refuse de parler de Bertrand Cantat

Mort de Marie Trintignant : François Cluzet refuse de parler de Bertrand Cantat
François Cluzet au Petit Palais à Paris, le 15 janvier 2018.

Émilie Nougué

Le retour de Bertrand Cantat sur scène est loin de faire l'unanimité. Si de nombreux proches de Marie Trintignant ont fait part de leur indignation, François Cluzet, qui a été en couple avec l'actrice, a décidé de ne plus évoquer le sujet.

Cette semaine, l'ex-leader de Noir Désir a été contraint d'annuler sa présence aux festivals d'été pour éteindre la polémique entourant son retour. Plusieurs proches de Marie Trintignant, décédée en 2003 sous ses coups, sont montés au créneau. "Je ne comprends pas qu'ils aient oublié les larmes, le sang, l'horreur...", a ainsi adressé Nadine, la mère de la comédienne, aux programmateurs de concerts.

Une promesse faite à son fils

Samuel Benchetrit, qui a été marié à Marie Trintignant, a pour sa part déclaré : "Ce type a tué de ses mains la mère de mon fils (...). Qu'il chante autant qu'il veut, mais c'est sa façon de réapparaître qui est indigne et dégueulasse". Quant à François Cluzet, qui a également eu un enfant avec l'actrice (Paul, né en 1993), il ne souhaite plus parler de cette affaire. Sur le plateau du JT de France 2 ce 15 mars 2018, il a indiqué à Anne-Sophie Lapix : "Ne m'en voulez pas. Ce n'est ni contre vous, ni contre les téléspectateurs mais j'ai fait une promesse à mon fils qui m'a demandé dernièrement de ne plus faire aucun commentaire sur cette histoire."

"Je ne veux pas le trahir donc je crois que tout ce que je pourrais dire remuerait le couteau dans la plaie", a-t-il ajouté. Par le passé, l'acteur de 62 ans s'était cependant exprimé à plusieurs reprises sur le sujet. Il avait ainsi déclaré en juin 2015 dans Thé ou Café : "Je ne pardonnerai jamais."

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
38 commentaires - Mort de Marie Trintignant : François Cluzet refuse de parler de Bertrand Cantat
  • avatar
    jacynthe11 -

    Marie : 4 momes 4 peres differents !!!!

    avatar
    Stivelle -

    Réjouissez-vous : depuis le 1er août 2003, elle n'a plus eu l'occasion d'avoir ni amants ni enfants. Satisfaite ?...

  • avatar
    jacynthe11 -

    Marie : 4 momes 4 peres differents !!!!

  • avatar
    jacynthe11 -

    4 momes 4 peres differents !!!!

  • avatar
    anthurium -

    Marre de tous ces donneurs de leçon, de tous ces moralisateurs! Foutez lui la paix a Bertrand Cantat et laissez le chanter et exercer son métier en paix. Il n'en demande pas plus!!
    Si vous n'aimez pas, n'y allez pas, si vous n'aimez pas ses chansons, ne l'écoutez pas mais foutez lui la paix ... Oubliez le ça lui fera des vacances et à nous aussi

    avatar
    Stivelle -

    Mais si vous en avez marre, ne les lisez pas. C'est vous qui donnez des leçons de morale ! Rien ne vous oblige à réagir.

  • avatar
    MENTHEPASTILLE -

    marie trintignant n avait rien d une sainte non plus de là a se battre c est autre chose mais il est vrai personne n etait sur place pour dire ce qu il s est passe exactement une scene de couple bien imbibe voir autre je ne cautionne pas cantat ne sais meme pas ce qu il chante ni sa musique il est vrai que de là a reparaitre sur scene comme si rien ne s etait passe !!!mais bon ne sommes pas juges

    avatar
    Stivelle -

    Oh, si on ne peut même plus tabasser une femme maintenant quand elle vous prend la tête ! Mon pauvre monsieur, y'a plus de liberté individuelle ! Seulement dix-neuf coups de poing dans la gueule : d'un côté un type poids lourd de l'autre une femme poids léger. Bref, vous ne cautionnez pas mais vous ne condamnez pas non plus !

    avatar
    sijauraisu -

    Stivelle je ne voudrais pas être désagréable mais vous vous répétez beaucoup avec les 50 kgs de M Trintigant et le cantal de Cantat ... Vous nous les ressortez à chaque réaction ... On a compris !
    Mais la force physique n'explique pas tout et Cantat ne mérite pas (désolée) ce lynchage quasi collectif !
    PS Je sais que vous n'êtes pas d'accord, que vous éprouvez une haine féroce pour Cantat et une compassion sans limite pour la famille Trintignant ... vous l'avez suffisamment répété sur ce forum et sur ce sujet ....

    avatar
    sijauraisu -

    Vous aurez rectifié ... le quintal de Cantat ... (erreur de plume ^_^_)

    avatar
    Stivelle -

    Mon cher Sijauraisu, je pense que si les internautes n'étaient pas si obtus, je n'aurais pas à me répéter. Je dois dire que vous m'étonnez, je vous aurais cru prompt à défendre la cause des femmes battues. Eh bien non, vous vous rangez du côté des bourreaux. A chacun ses combats.

    avatar
    sijauraisu -

    Ma chère Stivelle, je ne me range d'aucun côté, j'essaie de n'être ni juge ni partie... contrairement à l'ensemble des internautes ici présents et ... dont le manque de discernement me fait horreur et surtout me fait peur ...
    Le manque d'objectivité est une des pires choses (ce n'est pas vous qui me contredirez ... car d'habitude ...)

    avatar
    Stivelle -

    Sijaurausu, j'ai cru comprendre à travers vos précédents commentaires et réactions que vous défendiez la liberté d'expression. Je constate que cette liberté s'arrête dès que vous êtes en désaccord. Par ailleurs, si vous-même n'étiez présent sur les posts relatifs à Cantat, vous n'auriez pas l'occasion de me reprocher d'y être moi-même. C'est élémentaire. Enfin, vous n'êtes pas encore passé à l'insulte personnelle comme Héraclès dont vous partagez cependant le point de vue. Cela faisait longtemps que je n'avais été traitée de "mal baisée", je croyais que c'était une insulte obsolète. Eh bien non ! Mais après tout, peut-être trouvez-vous que je l'ai bien mérité moi aussi !

    avatar
    Stivelle -

    Sijauraisu, vous ne seriez pas normand par hasard ?... Bien sûr que vous prenez parti ! Si vous étiez aussi objectif que vous le prétendez, pourquoi ne tempérez-vous pas la passion des adorateurs de Cantat ?...Non, vos critiques se portent exclusivement sur moi. Alors, ayez au moins le courage de vos opinions et ne vous placez pas au-dessus de la mêlée comme si vous étiez une autorité morale !