Muriel Robin, accro aux antidépresseurs ?

Chargement en cours
Muriel Robin lors de la 28e Nuit des Molières à Paris, le 23 mai 2016.
Muriel Robin lors de la 28e Nuit des Molières à Paris, le 23 mai 2016.
1/2
© BestImage, Coadic Guirec

Fabien Gallet

Interviewée par Télé­rama avant la diffusion, mercredi 8 mars 2017 sur France 3, d'un documentaire sur les bonobos auquel elle a participé, Muriel Robin s'est confiée sur sa dépendance médicamenteuse.

Vivre à Paris n'a pas que des avantages. Muriel Robin en sait quelque chose. L'humoriste de 61 ans a d'ailleurs récemment avoué à Télérama qu'elle avait "de plus en plus de mal" avec la vie dans la capitale. Pour venir à bout de ce mal-être, elle a pourtant sa solution. "Je suis sous anti­­dé­­pres­­seurs", a révélé la comique avant d'ajouter : "Ça m'étonne les gens qui arrivent à vivre la vie qu'on vit sans rien prendre."

"Si j'arrête, je ne peux pas... j'ai envie de mourir"

Mais à force de prendre des médicaments, impossible pour Muriel Robin de s'en passer. "Si j'arrête, je ne peux pas... j'ai envie de mourir", a-t-elle avoué. "J'ai d'ailleurs voulu m'offrir ça pour Noël, tout arrêter. Oh ! La ! la ! La catastrophe, au secours, je vais dans le mur direct !", a confié l'artiste avant de préciser : "Quand on vit avec des médicaments, ça veut bien dire que non, la société, je ne suis pas bien équipée pour..."

Muriel Robin a admis s'être "toujours sentie mal dans la société". "Pour moi rencontrer quelqu'un est compliqué. Une sorte de peur, de timidité, de manque de confiance", a avoué celle qui se voit vivre à la campagne plutôt qu'à Paris avant de conclure : "Ce n'est pas naturel les autres. Avec les animaux c'est naturel. Il n'y a pas ce problème."

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
16 commentaires - Muriel Robin, accro aux antidépresseurs ?
  • avatar
    marc20 -

    laisse " glisser " Muriel . je ne suis pas homo mais je te trouve très attachante . moi aussi depuis 35 ans sous anxiolytique ... mais la vie continue . bisous +++

  • avatar
    jaimelavie -

    capricieuse; avec l'argent qu'elle a , elle peut aller vivre en campagne et ne plus bosser, ou de loin; mais la déprime a sans doute une autre origine que la vie parisienne; je veux bien remplacer son psy

  • avatar
    Artmorik -

    le succès , la jet-set , le pognon ne font pas le bonheur mais ça aide ne serait ce pour acheter les médocs

  • avatar
    Explicit_Lyrics -

    Quand est-ce que ça va crever toute cette bande de pauvre petite victime de la vie de Robin, Palmade, Sanson et autres pauvres merdes qui gravitent autour.

    Putain fait un suicide collectif par immolation, et appeler moi que je profite du spectacle surtout que j'adore cette petite odeur de cochon grillé.

  • avatar
    retnuhpat -

    moi aussi et depuis 50 ans et je ne suis pas homo,,,,