Nagui s'indigne contre les violences faites aux femmes

Nagui s'indigne contre les violences faites aux femmes
Nagui à la 22e Cérémonie des Lumières au Théâtre de La Madeleine à Paris, le 30 janvier 2017.

Eloïse Goix

Ce mardi 6 février 2018, Nagui était l'invité de l'émission Quotidien sur TMC. À cette occasion, les polémiques au sujet des violences sexuelles faites aux femmes ont été abordées, et l'animateur n'a pas hésité à s'indigner face aux questions de Yann Barthès.

Le présentateur de N'oubliez pas les paroles (France 2) s'est révolté ce mardi soir dans l'émission de Yann Barthès. Très présent sur les réseaux sociaux à ce sujet, Nagui avait poussé un coup de gueule sur Twitter en novembre dernier pour dénoncer les violences faites aux femmes et s'était insurgé face à l'idée de changer l'âge du consentement sexuel. "Il est absurde d'imaginer qu'à 13 ans on puisse être consentant ou dire non à un agresseur", avait-il écrit, réagissant à certains propos de la ministre de la Justice, Nicole Belloubet.

"C'est super grave"

"Vous relayez pas mal de messages sur les violences sexuelles, sur le sujet de l'âge (...). Pourquoi c'est important pour vous ?", a ainsi demandé le présentateur de Quotidien à son invité qui n'a pu s'empêcher de lui faire comprendre que le sujet était "super grave". L'animateur du PAF a ainsi poursuivi : "Je ne peux pas voir qu'une fille a été agressée sexuellement par un homme et qu'un juge dise 'oui non pas vraiment un viol, peut-être qu'elle était d'accord'." Nagui n'a d'ailleurs pas hésité à afficher son mécontentement du gouvernement : "On doit arrêter de prescrire. Les violeurs sont des violeurs. L'inceste est un crime."

Enfin, l'animateur a confié parler naturellement à ses enfants de ce sujet et expliqué leur conseiller d'en discuter, de ne pas se cacher, ni d'avoir honte si jamais un individu avait un geste déplacé envers eux.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU