Nemo, le chien du président, terreur de l'Elysée ?

Nemo, le chien du président, terreur de l'Elysée ?
Nemo et Emmanuel Macron sur le perron de l'Élysée, le 28 août 2017.

Hélène Demarly

Adopté par le couple présidentiel à l'été 2017, le premier chien de France ne cesse d'enchaîner les gaffes depuis son arrivée.

Nemo, le labrador croisé griffon, a été recueilli par Emmanuel et Brigitte Macron en août 2017. Le canidé s'est rapidement habitué à la vie de château mais sans pour autant en adopter les manières et règles de savoir-vivre qui vont avec. Dans son livre "Les mercredis de l'Élysée" (à paraître le 11 avril aux éditions l'Archipel), la journaliste Bérengère Bonte raconte notamment que certains collaborateurs du président de la République auraient peur du chien. "Marlène Schiappa a ainsi récemment été tétanisée par l'arrivée impromptue du fougueux Némo dans le salon des Ambassadeurs et a su gré à sa collègue Jacque­line Gourault (ministre auprès du ministre de l'In­té­rieur, ndlr) de faire diver­sion."

Quand le chien se soulage sur la cheminée

Il y a quelques mois, le chien avait uriné sur une cheminée lors d'une rencontre filmée dans le bureau d'Emmanuel Macron. Il s'était également invité lors d'un rendez-vous entre le chef de l'État et le ministre allemand des Affaires étrangères et avait fait manquer de faire chuter sa maîtresse lors de la photo officielle des Bocuse d'or.

En revanche, lors de l'arrivée des poules à l'Élysée (Emmanuel Macron s'en était vu offrir deux suite à sa visite au Salon de l'Agriculture), le canidé s'était montré beaucoup moins déchaîné, visiblement très impressionné par ses nouveaux colocataires à plumes.

Malgré tout, Nemo jouit d'une popularité sans faille. Dans un article paru en décembre 2017, Le Parisien racontait ainsi les nombreux cadeaux que recevait la boule de poils à l'Élysée, entre colliers, nourriture et jouets.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU