Nicolas Sarkozy a voulu placer David Hallyday à France Télévisions

Nicolas Sarkozy a voulu placer David Hallyday à France Télévisions
Nicolas Sarkozy à l'Élysée, le 15 septembre 2017.

Hélène Demarly

Lorsqu'il était Président, Nicolas Sarkozy avait parfois quelques caprices, dont celui de vouloir absolument placer le fils de plus célèbre des rockeurs français chez France Télévisions.

L'histoire est tirée du livre "Le Fait du prince" (sortie le 18 octobre 2017 aux éditions Calmann-Lévy), qui dévoile les caprices des présidents de la Ve République, dont certains pour le moins insolites. Ainsi, Nicolas Sarkozy, proche de Johnny Hallyday, aurait essayé de placer son fils, David, à France Télévisions. La journaliste et auteure Béatrice Houchard raconte dans son ouvrage, dont Le Point publie les bonnes feuilles : "Il voulait ainsi caser les frères Bogdanov, qui avaient travaillé avec son fils Pierre, et Patrick Sabatier, qui a fini par remplacer un temps Nagui. Mais surtout, il voulait que le service public offrît une émission à David Hallyday. Pendant deux ou trois mois, il appelle donc deux fois par semaine (voire plus) Patrice Duhamel pour revenir à la charge."

Un président entêté

Patrick Duhamel, qui fut directeur général de France Télévisions de 2005 à 2010, raconte effectivement : "Il téléphonait deux fois par semaine. Il voulait avoir les audiences et surtout nous dire : 'Il faut que tu voies Truc, ou Machin'." Lors d'une visite à l'Élysée, il croise d'ailleurs Claude Guéant (le ministre de l'Intérieur de l'époque), qui lui dit : "Faites quelque chose. Il ne me parle que de ça, car Johnny ne le prend plus au téléphone." Nicolas Sakozy échouera finalement, David Hallyday ne deviendra jamais animateur.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU