Nolwenn Leroy évoque avec émotion l'attentat du Bataclan au JT

Nolwenn Leroy évoque avec émotion l'attentat du Bataclan au JT
Nolwenn Leroy aux César, au théâtre du Châtelet à Paris, le 20 février 2015.

Anthony Vincent

Invitée du JT de 20h de France 2 ce samedi 26 août, la chanteuse bretonne est revenue sur ce terrible événement.

Avec beaucoup de sobriété, Yael Naim, Camélia Jordana et Nolwenn Leroy avaient entonné à l'unisson Quand on a que l'amour lors de la cérémonie d'hommage national aux victimes des attentats du Bataclan, aux Invalides, le 27 novembre 2015. Deux ans plus tard, la chanteuse bretonne a pu revenir sur cette performance particulièrement émouvante alors qu'elle était l'invitée du Journal Télévisé de 20h de France 2 ce samedi 26 août.

"On ne trouve pas les mots"

"On ne peut pas imaginer, lorsqu'on est artiste et qu'on fait ce métier pour donner du bonheur aux gens et les divertir, qu'on chantera un jour dans de telles circonstances", a-t-elle confié à la présentatrice Leïla Kaddour-Boudadi. "J'espère ne plus jamais avoir à le faire, et qu'aucun artiste n'aura à le faire", ajoute-t-elle.

"On s'oublie, on laisse place à cet instant", commente la chanteuse bretonne de 34 ans. Et de poursuivre : "C'était trois voix qui s'unissaient autour de cette douleur immense, et ce chagrin. Lorsqu'on ne trouve pas les mots."

Invitée à l'occasion de la sortie de son nouvel album "Gemme", Nolwenn Leroy a également expliqué le choix de ce titre. Un "jeu de mots volontaire entre le mot 'gemme', la pierre précieuse, à travers laquelle passe la lumière" et "le mot 'J'aime' bien sûr, parce que pour aimer, il faut sortir de l'ombre", analyse-t-elle. Avant de conclure : "La victoire de l'amour sur la haine, de la lumière sur l'ombre."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU