Nolwenn Leroy : Roland-Garros a failli lui faire rater son bac

Chargement en cours
Nolwenn Leroy au coeur du Village de Roland-Garros, le 26 mai 2016.
Nolwenn Leroy au coeur du Village de Roland-Garros, le 26 mai 2016.
1/2
© Abaca, Alban Wyters
A lire aussi

Fabien Gallet

Alors qu'on a pu la voir dans les tribunes du court Philippe Chatrier devant les matches de Jo-Wilfried Tsonga ou encore de Novak Djokovic, en compagnie de son amie, Karine Ferri, Nolwenn Leroy a profité d'un détour dans le Village de Roland-Garros pour répondre aux questions du Figaro. L'occasion pour la chanteuse de 33 ans dont le sixième album se fait toujours attendre, d'évoquer sa passion pour le tennis. Un attrait pour la petite balle jaune qui, il y a des années, a bien failli lui jouer des tours.

Nolwenn Leroy adore le tennis. Alors lorsque vient la période de Roland-Garros, l'interprète de Cassé ne manque pas de faire un tour du côté de la porte Molitor. Cet engouement, elle le partage avec un tennisman français : "Je suis une vraie amatrice de tennis, d'abord parce que j'aime ce sport et ensuite parce que le tennis est un peu plus rentré dans la vie depuis quelques années", précise la jolie Bretonne avant d'en dire plus sur sa propre pratique : "J'ai la chance d'avoir mon prof personnel et il se débrouille pas mal sur le terrain. (...) Je ne dirais pas que je joue bien mais j'arrive quand même à taper la balle humblement". A-t-elle un joueur fétiche ? "Il n'y en avait qu'un qui me faisait craquer et je l'ai auprès de moi aujourd'hui", confie-t-elle amoureusement.

Mais le tennis n'a pas toujours eu de bons côtés. D'ailleurs c'est à cause de ce sport qu'elle a failli rater son baccalauréat en 2001 ! "Je passais des heures et des heures avec mes bouquins et j'avais envie de m'échapper, alors je regardais les matches sur la télé dans ma chambre, se souvient-elle. Dès que j'entendais ma mère monter dans les escaliers, je coupais. Une fois repartie, je rallumais !". Regarder les Internationaux de France de tennis n'a pas forcément joué en sa faveur ! "J'ai quand même failli rater mon bac à cause de Roland-Garros", précise-t-elle avant d'ajouter, avec humour : "Je ne comprends pas pourquoi depuis toutes ces années ils n'ont pas décalé la date des examens. C'est un mystère".

Si cette année-là, Gustavo Kuerten remportait l'événement, de son côté, Nolwenn Leroy décrochait finalement son bac européen. "J'ai frôlé la mention à 11,9, expliquait-elle au journal Le Parisien en 2012. J'avais vérifié les résultats sur le minitel et en voyant mon nom, j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU