Non, Alexandra Lamy n'était pas payée 3 fois moins que Jean Dujardin

Non, Alexandra Lamy n'était pas payée 3 fois moins que Jean Dujardin
Alexandra Lamy à la présentation du film "Tout le monde debout" de Franck Dubosc au Festival International du Film de Comédie de l'Alpe d'Huez, le 18 janvier 2018.

Azza Kamaria

Quelques jours après qu'Alexandra Lamy ait affirmé que Jean Dujardin était payé trois fois plus qu'elle sur le tournage de "Un gars, une fille", les anciennes productrices de la série nient ces accusations.

Il y a quelques jours, Alexandra Lamy confiait au quotidien belge La Dernière Heure qu'au début de la série "Un gars, une fille", cette dernière était payée trois fois moins que son partenaire à l'écran Jean Dujardin. Ces accusations sont remontées aux oreilles des productrices de l'époque, Isabelle Camus et Hélène Jacques, qui nient aujourd'hui ces informations à nos confrères de Purepeople. Les deux femmes expliquent : "Cette affirmation est totalement erronée et nous tenons à rétablir la vérité quant à la différence de traitement de salaire dont celle-ci se dit victime. La première saison ayant été tournée il y a maintenant près de dix-neuf ans, Alexandra Lamy n'a probablement plus la mémoire des cachets qui lui ont été versés."

Jean Dujardin payé 15% en plus

Si la différence de salaire n'est pas aussi énorme qu'Alexandra Lamy l'affirme, elle n'est pas non plus inexistante puisque Hélène Jacques et Isabelle Camus reconnaissent "que les cachets de Jean étaient supérieurs de 15% à ceux versés à Alexandra Lamy et ce, exclusivement, en raison de sa renommée acquise dans l'univers de la télé et plus particulièrement dans le domaine de l'humour".

Et de poursuivre : "Nous sommes bien loin du tiers du cachet évoqué par Alexandra Lamy." Dans leur communiqué, les deux accusées expliquent que "la notoriété est un facteur déterminant pour l'échelle des rémunérations, et cela sans préjugés sexistes. C'est tout simplement la loi du marché". Ni plus, ni moins.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.