Nuit de folie : Adil Rami raconte l'après France-Argentine

Nuit de folie : Adil Rami raconte l'après France-Argentine
Adil Rami lors de la finale du Mondial 2018 à Moscou, le 15 juillet 2018.

Marine de Guilhermier

Lundi 16 juillet 2018, Adil Rami était invité sur le plateau de TF1 pour une émission spéciale Merci les Bleus animée par Denis Brogniart. L'occasion pour le défenseur de l'Olympique de Marseille de revenir sur la folle nuit de l'équipe de France après sa victoire contre l'Argentine en huitième de finale.

Le 6 juillet dernier, BeIN Sports révélait que l'hôtel où séjournait l'équipe de France en Russie avait été évacué après que les joueurs ont déclenché l'alarme en s'adonnant à... une bataille d'extincteurs ! Sur TF1, Adil Rami a raconté cette fameuse nuit au cours de laquelle il a eu peur de perdre sa place dans l'équipe. Car, la bataille d'extincteurs, c'est effectivement lui qui l'a lancée.

"Je vais me faire virer"

En effet, après une soirée "pépère" au restaurant, et non en boîte de nuit comme le rapportait BeIN Sports, les Bleus, ambiancés par leur qualification en quart de finale, chantaient dans les couloirs tandis que le compagnon de Pamela Anderson, "fidèle à (lui)-même", jouait nu à Fortnite dans sa chambre. Mais ses petits camarades, bien décidés à fêter leur victoire avec lui, sont venus frapper à sa porte...

Ni une, ni deux, Adil Rami a "dégoupillé" l'extincteur qu'il gardait dans sa chambre et a aspergé ses coéquipiers à la façon de "Ghostbusters". Problème, le couloir a alors été complètement enfumé. "Quand j'ai vu l'ampleur de cette bêtise, je me suis dit : 'Je vais me faire virer'", raconte le footballeur, car très vite la sécurité a débarqué en criant "Dégagez tous, c'est toxique" et tout l'hôtel a dû être évacué dont Didier Deschamps "en pyjama". Mais finalement, plus de peur que de mal : cette folle soirée n'a eu aucune conséquence fâcheuse pour le champion du monde !

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU