Olivier Chiabodo, ex-animateur d'Intervilles, accuse TF1 de harcèlement moral

Olivier Chiabodo, ex-animateur d'Intervilles, accuse TF1 de harcèlement moral
Olivier Chiabodo lors de la présentation et du lancement de 'Save your logo' au Ministère de l'Écologie à Paris, le 24 mars 2009.

Hélène Garçon

Vingt ans après avoir été accusé de tricherie et licencié pour faute grave par TF1, l'ancien présentateur porte plainte contre X pour "harcèlement moral". Le nom de la chaîne, ainsi que celui du producteur de l'époque, Gérard Louvin, auraient été cités.

2 Juillet 1997. Intervilles débarque au Puy-du-Fou. Alors que Jean-Pierre Foucault questionne un représentant de la région dans le cadre de la compétition, Olivier Chiabodo qui fait figure d'arbitre, sort sa main de sa poche et exhibe 3 doigts, soufflant ainsi une réponse. Quelques jours plus tard, le Canard Enchaîné accuse l'animateur de tricherie. Il est alors licencié par TF1. Vingt ans après l'affaire, Olivier Chiabodo, aujourd'hui âgé de 54 ans, a déposé plainte contre X pour "harcèlement moral", d'après les informations du Parisien. Dans la procédure, il cite la chaîne et son ex-employeur, le diffuseur d'Intervilles, ainsi que Gérard Louvin, qui lui aurait proféré des menaces de mort en 2010. Pourquoi a-t-il attendu 20 ans pour porter plainte ?

Une affaire qui a duré 20 ans

Entre-temps, Olivier Chiabodo a été réembauché par TF1 en 2006, avant d'être à nouveau licencié en janvier 2017, rapporte Le Parisien. "Mon client a longtemps gardé le silence, par contrainte", déclare l'avocat de l'ancien animateur au quotidien. "Pendant des années, TF1 oscillait entre diverses pressions morales et multiples promesses professionnelles, créant un climat de tension insupportable. Après avoir rencontré l'opprobre, puis l'isolement, Olivier Chiabodo souhaite aujourd'hui rencontrer la justice et, ainsi, révéler ce qu'il sait."

Aujourd'hui, l'animateur "accuse TF1 d'avoir acheté son silence" et affirme avoir seulement exécuté "les ordres donnés par son ex-patron, Gérard Louvin, qui aurait ainsi pris, seul, la décision d'éliminer certains candidats ou de complexifier les épreuves", relaye le journal.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
1 commentaire - Olivier Chiabodo, ex-animateur d'Intervilles, accuse TF1 de harcèlement moral
  • avatar
    letueur2 -

    pas étonnant de la part d'une chaîne de merde ... !!!!!!!!