Patrick Sébastien a "déjà prévu son enterrement"

Patrick Sébastien a "déjà prévu son enterrement"
Patrick Sébastien au Téléthon à l'hippodrome de Longchamp à Paris, le 3 décembre 2016.

Hélène Demarly

En promotion de son nouveau livre "Le bonheur n'est pas interdit", l'animateur du Plus grand cabaret du monde s'est livré à Faustine Bollaert pour Femme Actuelle.

Alors qu'il vient d'animer l'ultime numéro des Années bonheur le 4 novembre 2017, Patrick Sébastien a fait quelques confidences étonnantes à Faustine Bollaert, notamment concernant la mort qui ne lui "fait pas peur". "J'ai déjà prévu mon enterrement",raconte l'interprète des Sardines, avant de détailler avec l'humour grivois qui le caractérise : "Je veux des guirlandes sur mon cercueil et une bosse à hauteur du sexe, pour faire chier. Mais je veux surtout qu'on écrive sur ma tombe ce que Brel voulait voir sur la sienne : 'Si vous m'aimez, fermez vos gueules !'"

"Une dizaine de piges à vivre, pas plus"

Si l'animateur de 63 ans a déjà prévu les détails de ses funérailles, c'est qu'il ne se voit "pas vivre encore dix ans", comme il le confiait au journal belge La dernière Heure en septembre dernier : "J'ai bientôt 64 ans, je fume deux paquets par jour, je bois 10 cafés et je tiens debout. Donc, à un moment, je vais forcément payer la note. Pas d'excès, mais je ne me vois pas encore vivre dix ans. Il me reste une dizaine de piges à vivre, pas plus."

Au Parisien il y a quelques mois, il est également revenu sur son passé d'alcoolique : "J'ai picolé jusqu'à l'âge de 32 ans. Je buvais un litre et demi de whisky par jour". Heureusement, "le jour de (son) anniversaire", il avait réussi à dire "stop". À Femme Actuelle, il a ajouté : "Après 60 ans on peut tomber à la seconde."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU