Patrick Sébastien critique France Télévisions alors qu'il en a "l'interdiction"

Patrick Sébastien critique France Télévisions alors qu'il en a "l'interdiction"
Patrick Sébastien au Téléthon à l'hippodrome de Longchamp, à Paris, le 3 décembre 2016.

Hélène Demarly

Invité sur RTL dimanche 20 mai 2018, l'animateur de 64 ans a expliqué ne pas comprendre la réduction de son nombre d'émissions prévues pour la rentrée prochaine.

Le plus grand cabaret du monde a beau exister depuis près de vingt ans, il est pourtant peut-être en train de disparaître du petit écran. Ainsi, son animateur, Patrick Sébastien, a confié au micro de RTL à ce propos : "Je n'ai aucune critique à faire mais je ne comprends pas pourquoi l'année prochaine, je n'en aurai plus que trois." Et de s'expliquer : "Ce n'est pas une émission qui coûte plus cher que les autres. Et puis surtout, on nous a remplacés par des choses qui ne font pas mieux. (...) En un an, on nous a enlevé à peu près deux tiers de notre chiffre d'affaires. J'ai licencié du monde chez moi pour arriver à tenir..."

"Il y a un mépris pour les gens du peuple"

Il continue : "Ce qui est beaucoup plus inquiétant, c'est qu'à un niveau général dans ce pays, il y a une sorte d'élite qui a décidé de faire la peau à tout ce qui est divertissant", avant de conclure : "Tout ce qui est divertissement populaire est montré du doigt et on crache dessus. Et moi je dis que c'est vachement grave. (...) Ça veut dire qu'il y a un mépris pour les gens du peuple, le commun des mortels."

Patrick Sébastien dit cependant ne pas vouloir "trop (s') étendre" sur le sujet et confie : "On a mis dans mon contrat que j'avais interdiction de dire du mal de France Télévisions (...). Je ne critique pas mais je ne comprends pas. (...) Je fais ce qu'on me dit et tout ce que je pense, je le garde pour moi jusqu'à ce que je sois parti de cette chaîne."

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.