Philippe Bouvard évoque son géniteur qui l'a abandonné à la naissance

Philippe Bouvard évoque son géniteur qui l'a abandonné à la naissance
Philippe Bouvard sur le plateau de l'émission "Vivement Dimanche" à Paris, le 2 juin 2015.

Fabien Gallet

En pleine promotion de son nouvel ouvrage intitulé "Mes dernières pensées sont pour vous", le journaliste de 88 ans s'est confié au magazine VSD (en kiosque le jeudi 5 avril 2018), abordant notamment sa relation complexe avec un géniteur qui l'a abandonné.

L'ex-directeur de la rédaction de France-Soir a toujours d'incroyables anecdotes à narrer, en témoignent ses derniers passages sur les plateaux télé. Mais pour VSD, ce dernier a accepté de s'épancher sur son enfance tumultueuse, lui, qui a vu ses "grands-parents (par alliance, ndlr) déportés à Auschwitz et ne pas reve­nir" et qui a été abandonné par son géniteur. "Il nous a abandonné à la clinique alors que maman venait d'ac­cou­cher, en emportant bijoux et économies. On ne m'en a jamais reparlé", s'est-il souvenu.

"Bonjour monsieur, au revoir monsieur"

Ce père, Philippe Bouvard n'a jamais souhaité le retrouver, mais le destin a fait qu'il a recroisé sa route bien des années plus tard. "Je n'ai jamais revu mon géniteur, jusqu'à ce qu'il se manifeste alors que j'étais rédacteur en chef adjoint au Figaro", a expliqué la figure mythique des Grosses Têtes de RTL avant de se remémorer sa rencontre avec Marcel Bouvard, digne d'un célèbre film : "Un gars, petit, très antipathique, s'est avancé dans mon bureau et m'a dit : 'Je suis votre père.'"

Malheureusement, Marcel Bouvard n'avait aucune intention de renouer les liens avec son fils. Son objectif était tout autre. "Il avait une usine de papier et voulait vendre du papier au Figaro ! ... C'était affreux", a estimé le journaliste avant de conclure : "Le type qui a abandonné sa femme, son fils et qui vient vingt-trois ans après pour faire des affaires, c'est inouï, non ? Je ne sais pas ce qu'il a fait ensuite. Bonjour monsieur, au revoir monsieur."

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.