Polanski : accusé de viol sur mineur, bientôt de retour aux États-Unis ?

Chargement en cours
 Portrait de Roman Polanski réalisé lors de la 21e édition de la "Forêt des livres" à Chanceaux-prés-Loches, le 28 août 2016.

Portrait de Roman Polanski réalisé lors de la 21e édition de la "Forêt des livres" à Chanceaux-prés-Loches, le 28 août 2016.

1/2
© BestImage, CEDRIC PERRIN
A lire aussi

Justine Fiordelli

Alors qu'il a renoncé à présider la cérémonie des César 2017, Roman Polanski serait sur le point de retourner aux États-Unis afin d'y régler ses démêlés avec la justice. C'est du moins ce que rapporte aujourd'hui le site américain TMZ.

Accusé depuis 1977 d'avoir violé une jeune fille de 13 ans lors d'une séance photo après lui avoir fait consommer de la drogue et de l'alcool, le réalisateur américain serait décidé à retourner aux États-Unis dans les prochains jours, là où il est poursuivi depuis toutes ses années. La raison ? Roman Polanski souhaiterait y régler une bonne fois pour toute cette affaire judiciaire qui fait la Une des journaux depuis pas moins de quarante ans et pour laquelle il a été libéré après 42 jours de prison à Chino, en Californie. Il possèderait même les éléments nécessaires puisque selon les informations du site TMZ, son avocat Harland Braun aurait demandé à un juge de la Cour supérieure du comté de Los Angeles de rendre public un accord secret qui aurait été passé à l'époque entre le mari d'Emmanuelle Seigner et le juge à l'origine de son inculpation (Laurence Rittenband), pour qu'il n'écope seulement que de 48 jours de prison.

Vers la fin de l'affaire Polanski ?

Ce qui pose problème ? Le fait qu'il ait été libéré après 42 jours de prison et qu'il ait regagné l'Europe par la suite alors que Laurence Rittenband, le juge en charge de l'instruction, avait alors décidé de rompre le fameux accord et réclamé une peine de 50 ans de prison.

Considéré depuis comme un fugitif aux States, son avocat souhaiterait aujourd'hui que le jugement passé en Pologne en octobre 2015 - qui avançait que Roman Polanski avait servi sa peine -, soit reconnu aux États-Unis, ce qui lui permettrait de pouvoir voyager librement.

 
66 commentaires - Polanski : accusé de viol sur mineur, bientôt de retour aux États-Unis ?
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]