Pour Dominique Besnehard, Laura Smet a fait les frais d'une "belle-mère jalouse"

Pour Dominique Besnehard, Laura Smet a fait les frais d'une "belle-mère jalouse"
Laura Smet lors du 10e Festival du Film Francophone d'Angoulême, le 22 août 2017.

Fabien Gallet

Alors que la guerre fait rage entre les deux grands enfants de Johnny Hallyday et sa veuve Laeticia, nombreux sont ceux à prendre position. C'est le cas de Dominique Besnehard qui défend Laura Smet.

Impossible en effet pour Dominique Besnehard de ne pas prendre parti pour Laura Smet et pour son frère, David Hallyday, dans l'affaire d'héritage qui les oppose à leur belle-mère, Laeticia. Quelques jours après ce qui devait être le premier acte devant la justice (jeudi 15 mars 2018 reporté à la fin du mois), le producteur et ex-agent de stars a laissé entendre, ce dimanche 18 mars, dans une interview accordée à Gala, que le dernier testament de Johnny Hallyday avait été rédigé "peu ou prou sous une forme d'in­fluence tissée au fil du temps".

Laeticia Hallyday à l'origine d'un "traumatisme durable" ?

Dominique Besnehard a par ailleurs accusé Laeticia Hallyday d'avoir joué un rôle quelque peu néfaste dans la vie de la fille aînée du Taulier. "Les errements de Laura à l'ado­les­cence et même plus tard dans sa vie de jeune adulte n'au­raient pas été les mêmes si elle n'avait pas eu affaire à une belle-mère jalouse, qui compliquait les rapports et le lien à son père, créant un traumatisme durable", a-t-il déclaré. Des propos qui font écho à ceux de Nathalie Baye. Auprès du Figaro, début mars, l'actrice et mère de Laura Smet assurait que les aînés de Johnny "étaient les bêtes noires de leur belle-mère".

De son côté, l'ex-agent a conclu en assurant qu'il n'était "pas anormal de s'étonner et de contester" la situation et l'ultime testament du défunt chanteur. "D'un côté, on a quand même deux mères qui sont des artistes très renommées (Sylvie Vartan et Nathalie Baye, ndlr), et de l'autre la famille Boudou qui n'est pas spécialement réputée pour sa capacité créative et qui a mis la main exclusive sur l'hé­ri­tage artistique d'un grand chanteur", a-t-il rappelé.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU