Pourquoi Christophe Lambert est allé voir des prostituées ?

Pourquoi Christophe Lambert est allé voir des prostituées ?
Christophe Lambert
A lire aussi

Fabien Gallet

Après ses confessions l'été dernier sur ses problèmes avec l'alcool et sa rupture avec Sophie Marceau dans les colonnes du magazine Paris Match, Chris­tophe Lambert a récemment fait de nouvelles déclarations bien plus étonnantes. Alors qu'il est actuellement à l'affiche du film Un + une signé Claude Lelouch, avec Jean Dujardin et Elsa Zylberstein, l'acteur de Subway s'est confié dans le cadre de "L'interview indiscrète", au journal suisse Le Matin.ch. L'occasion de parler des femmes de sa vie. Non pas son rapport avec Diane Lane et Sophie Marceau, mais plutôt avec des prostituées.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, le comédien de 58 ans avoue avoir rencontré des prostituées. "Le concept de la prostitution ne m'a jamais intéressé sauf sur un plan humain", explique Christophe Lambert avec tout le sérieux du monde. Mais attention, ce n'était en aucun cas pour le sexe. La raison principale selon lui : engager la couversation avec un but précis. "La plupart du temps, je payais des filles pour passer du temps avec elle. Mais mon but n'était pas de faire l'amour mais de les comprendre."

Un objectif peu commun qui n'a pas manqué de surprendre les principales intéressées. Sans langue de bois, l'acteur est revenu avec précisions sur ces rencontres. "On s'est assis et on a parlé, ce dont elles n'avaient pas du tout l'ha­bi­tude. Pour elles aussi, l'ins­tinct était de se dire, si on me paie, c'est pour du sexe. Alors que moi, je voulais découvrir ce qu'elles avaient dans la tête", précise celui que l'on verra de nouveau au cinéma en février 2016 dans Ave, César, dernier film des Frères Coen, avec George Clooney, et Josh Brolin.

Et Christophe Lambert d'ajouter, toujours avec autant de sérieux : "Ce qui m'a fasciné, c'est que la plupart de ces femmes m'ont toutes répondu la même chose : 'je fais cela pour que mon enfant ait une vie meilleure que la mienne.'" Une expérience qui, si l'on ne sait pas si elle s'est répétée, ni quand elle a eu lieu, semble avoir considérablement marqué l'acteur.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU