Roch Voisine : ses confidences sur la dépression liée à la célébrité

Roch Voisine : ses confidences sur la dépression liée à la célébrité
Roch Voisine en concert au théâtre du casino Barrière de Lille le 6 février 2014.

Fabien Gallet

Interrogé par le magazine Gala avant le début de sa tournée française 2018, Roch Voisine est revenu sur une période trouble de sa carrière. Le chanteur québécois a effectivement fait les frais d'une vilaine dépression après son soudain succès.

Du 12 janvier au 23 février, Roch Voisine sillonnera la France pour présenter son dernier album, "Devant nous", paru en mars 2017, avant de s'envoler de nouveau pour le Québec. Si aujourd'hui, ce rythme et ce succès ne semble pas l'incommoder, il en était autrement au début de sa carrière. Cela avait des répercussions sur son physique d'après ses dires. "À l'époque, je n'ai jamais pété les plombs, mais il m'arrivait de perdre huit ou neuf kilos pendant une tournée", raconte-t-il dans les pages du magazine Gala du 3 janvier 2018.

"Personne n'est préparé à ça"

En 1989, Roch Voisine sort en effet le single Hélène issu d'un premier album du même nom. Le triomphe est immédiat, sur ses terres comme en France, et le début des années 1990 voient la confirmation de son succès. Le jeune artiste a alors du mal à gérer sa notoriété et sombre à sa manière. "En rentrant chez moi, je pouvais passer deux ou trois semaines en dépression, allongé sur un sofa, à regarder la télé en mangeant des chips et en buvant du Coca. Personne n'est préparé à ça", assure-t-il.

Heureusement, depuis, Roch Voisine a trouvé une vrai stabilité, notamment auprès de la femme qui partage désormais sa vie, Myriam, rencontrée "au début des années 2010". "Je suis désorganisé et insouciant. Myriam est mature, intelligente, sait gérer une maison. Nous nous complétons parfaitement", conclut le chanteur de 54 ans.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU