Roland Giraud, sur l'assassinat de sa fille : "Ça a été terrible"

Chargement en cours
Roland Giraud, en marge du Festival de Ramatuelle, le 9 août 2010.
Roland Giraud, en marge du Festival de Ramatuelle, le 9 août 2010.
1/2
© Abaca, Cyril Bruneau
A lire aussi

Fabien Gallet

Sur Le Divan de Marc-Olivier Fogiel, les personnalités sont invitées à revenir sur leur passé pour y évoquer des souvenirs joyeux ou douloureux. Après les larmes de Cyril Hanouna, de Pierre Bergé ou encore l'émotion de Béatrice Dalle, c'est Roland Giraud qui viendra se confier sur le plateau de l'émission de France 3, ce mardi 22 mars 2016. Le comédien abordera notamment l'un des pires moments de sa vie, celui où il a appris la mort de sa fille.

À 74 ans, Roland Giraud, embrasse toujours les planches. L'an dernier, c'est dans la pièce Joyeuses Pâques qu'il apparaissait au côté de son épouse, Maaïke Jansen. Autant dire que la passion du théâtre n'a jamais faibli chez l'acteur culte de Papy fait de la résistance et des Bronzés font du ski, même lors des moments les plus difficiles. Parmi eux, la perte de sa fille, Géraldine, en 2004. Portée disparue le 1er novembre, son corps est en effet retrouvé sans vie, un mois plus tard, le 9 décembre près de celui de sa compagne. Elle a été assassinée.

Malgré cette terrible annonce, le comédien monte tout de même sur scène. Un jour qu'il n'est pas prêt d'oublier : "Toutes les radios l'avaient annoncé, la télé aussi. Je vais au théâtre, je vous dis pas comment mes camarades m'ont accueilli. Je ne sais pas comment j'ai joué, comme un zombie quoi, mais j'ai joué", a expliqué Roland Giraud à Marc-Olivier Fogiel avant d'ajouter que la douleur était de plus en plus intense : "C'est la journée de cauchemar de ma vie, vraiment". Mais en plus du coup de massue reçu à l'annonce de la mort de sa fille, le comédien a dû faire face à la présence des journalistes et aux critiques : "Pendant la représentation les journalistes ont fait des photos, et là... Ça a été terrible", a-t-il conclu avec émotion.

Dans son livre En toute liberté, paru en 2013, Roland Giraud confiait ne pas vouloir faire son deuil. Il faut dire que, encore aujourd'hui, ce dernier ne connaît toujours pas les circonstances exactes de la mort de sa fille.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
28 commentaires - Roland Giraud, sur l'assassinat de sa fille : "Ça a été terrible"
  • avatar
    Bully1 -

    Roland Giraud, sur l'assassinat de sa fille : "Ça a été terrible" . Non ! sans blague !!!!!

    avatar
    titi6605 -

    ABRUTIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII et pour le journalistes qui titrent un des pires moment de ma vie!!!!! LE PIREEEEEEEEEEEEEE ....Pétard 5 ans d'études pour nous pondre des C pareilles.... bon aroha

    avatar
    titi6605 -

    beez le splendide dodo à bientôt

  • avatar
    micoulinette -

    Faire son deuil ne veut rien dire. C'est seulement une phrase à la mode. Le deuil n'est pas une maladie dont on peut se débarasser. c'est une plaie ouverte qui ne se referme jamais.

  • avatar
    eady -

    Je ne comprends pas ce Crime qui n'a jamais eu de suite. IMPUNI POURQUOI ?

    POUR CERTAINS ON CHERCHE LA RIEN .....! IL FAUT FAIRE BOUGER LES MEDIAS. ET LA POLICE ? ELLE FAIT QUOI ?

    JE NE SAIS QUOI DIRE IL EST TELLEMENT DISCRET CET HOMME ? GENTIL

  • avatar
    pati -

    le but de la vie aux enfants d enterre leurs parents pas le contraire...

  • avatar
    tsekoa -

    Sans déconner,...c'est vrai ? Evidemment que c'est le pire qui puisse arriver à des parents.