Roselyne Bachelot a volé la vedette à Arnaud Montebourg

Roselyne Bachelot a volé la vedette à Arnaud Montebourg
Roselyne Bachelot donne une conférence pour l'association "Élus Locaux Contre Le Sida" à Paris, le 30 juin 2016.

Jessica Rat

Roselyne Bachelot a révélé une anecdote concernant un membre du parti socialiste : au temps de la campagne présidentielle de 2002, "l'homme" en question n'aurait pas supporté que des caméras la suivent elle, et pas lui...

Dans une pastille intitulée "Les off de Roselyne", présentée dans le cadre de son talk-show 100 % Roselyne sur RMC, l'ex-politicienne évoque, non sans humour, ses expériences en tant que femme politique. Ce mardi 11 avril 2017, elle est revenue sur une anecdote datant de la campagne présidentielle de 2002, racontant un moment incongru dans le studio d'une "grande chaîne de télévision", où elle était invitée à "débattre avec un représentant du parti Socialiste". Elle ne prononcera pas son nom, parlant simplement d'un "homme à la marinière".

"C'était moi la vedette"

À ce moment-là, celle qui est alors porte-parole de Jacques Chirac est suivie "dans toutes (ses) pérégrinations médiatiques" par le réalisateur Serge Moati. Voyant l'équipe de tournage, "l'homme est hilare", raconte-t-elle. Mais il se rend bien vite compte que les caméras ne sont pas là pour lui... "Alors là, changement de masque", commente Roselyne Bachelot, avant de poursuivre sur le même ton que "l'homme" en question : "Je n'ai pas donné d'autorisation, c'est une honte d'être ainsi filmé."

L'ancienne ministre précise qu'il "a exigé le départ de l'équipe de Serge Moati, parce que c'était moi la vedette et ce n'était pas lui." Et pour ceux qui auraient encore eu un doute sur l'identité de "l'homme à la marinière", un de ses collègues sur le plateau de RMC conclut : "Bravo Arnaud Montebourg."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU