Roselyne Bachelot : "Je savoure chaque instant comme si c'était le dernier"

Chargement en cours
Portrait de Roselyne Bachelot, réalisé le 24 août 2016.
Portrait de Roselyne Bachelot, réalisé le 24 août 2016.
1/2
© BestImage, Cédric Perrin

Fabien Gallet

À bientôt 70 ans, Roselyne Bachelot est toujours aussi en forme. D'ailleurs, l'ancienne ministre de la Santé a souhaité partager son expérience et son bonheur de vivre dans un livre paru le 11 novembre 2016, intitulé "Bien dans mon âge, tout commence à 60 ans".

Pharmacienne devenue politique, Roselyne Bachelot fait aujourd'hui partie du paysage télévisuel et radiophonique. Une reconversion professionnelle qui prouve à quel point l'ex-ministre de la Santé et des Sports est soucieuse de rester active, le tout en s'affranchissant des critiques à son sujet. La chroniqueuse de l'émission AcTualiTy, présentée par Thomas Thouroude sur France 2, que l'on retrouve également quotidiennement sur les ondes de RMC dans 100% Bachelot, a trouvé le temps d'écrire un ouvrage "Bien dans mon âge, tout commence à 60 ans", dans lequel elle dévoile ses secrets pour demeurer en forme longtemps.

Interrogée par le journal Nice Matin, samedi 12 novembre 2016, Roselyne Bachelot a confirmé que les années n'avaient pas entamé son désir et sa force de vivre et a assuré ne pas à avoir rougir de son âge. "Je suis en effet très fière de mon âge. J'aurai 70 ans le 24 décembre à minuit ! Ce qui présageait déjà d'un destin exceptionnel !", s'est-elle amusée comme le relate Purepeople.com. "Moi je suis une vieille dame et je le revendique", a ajouté l'animatrice avant de poursuivre : "On a une chance formidable aujourd'hui de vieillir en quantité, mais aussi en qualité. Dans notre monde si pessimiste, il y a quand même de belles occasions de se réjouir."

"Je n'ai pas attendu 70 ans pour penser à la mort"

Comme elle l'explique avec humour, franc parler et sagesse dans son livre paru le 11 novembre dernier, Roselyne Bachelot estime qu'à 60 ans, on ne doit pas s'arrêter de vivre. "On a du temps pour s'occuper de soi, aller chez le coiffeur, s'acheter des vêtements, se soigner, se reposer, partir en vacances, faire des rencontres...", a-t-elle précisé avec enthousiasme. Dans une récente interview accordée au Parisien, l'ancienne ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale de Nicolas Sarkozy confiait d'ailleurs qu'il était toujours possible de "réaliser un tas de rêve" passés 60 ans. "Je ne suis pas une vieille dame", arguait-elle.

Mais Roselyne Bachelot n'est pas dupe et sait parfaitement que les années qui passent lui font se rapprocher de la fin. "Le dialogue avec sa propre finitude dépend de chacun. C'est un cheminement personnel tout au long de sa vie", a-t-elle expliqué à Nice Matin avant de conclure : "Personnellement, je n'ai pas attendu 70 ans pour penser à la mort : je conduis ma vie de façon lucide et je savoure chaque moment comme si c'était le dernier."

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU